RTC

Travailleurs de l'armement chez Ecolo et au MR à Namur

× La consultation gratuite du site de RTC est possible grâce à la publicité.
Ce serait sympa de désactiver votre AdBlocker pour ce site. Merci !
 03 septembre 2019 16:20  

Plus de 600 travailleurs des entreprises wallonnes d'armement, FN et John Cockerill (ex-CMI Défense) en tête, manifestent ce mardi après-midi à Namur. Réunis devant le siège d'Ecolo où une délégation syndicale a été reçue sur le coup de 15h00, ils doivent ensuite se rendre au MR. Leur revendication: obtenir des réponses claires sur l'avenir de leur secteur alors que se poursuivent, en toute discrétion, les négociations entre PS, MR et Ecolo en vue de former le prochain gouvernement wallon.

"Les critères imposés à la Wallonie pour obtenir une licence permettant la vente d'armes sont intenables. Or, depuis le décret wallon de 2012, ces critères sont contraignants alors que dans les autres pays, ce n'est pas le cas", a pointé Thierry Grignard, président de la FGTB-Métal pour Liège et le Luxembourg. "Aujourd'hui, nous voulons clairement entendre, de leur bouche, la position des négociateurs sur le sujet", a enchaîné Françoise Bernard, secrétaire générale du SETCa Liège.

Selon les syndicats, la Wallonie ne représente, au niveau mondial, que 0,2% des armes exportées. "Si l'objectif, d'Ecolo notamment, c'est qu'il n'y ait plus d'armes sur le marché, viser nos entreprises, c'est raté", a poursuivi Thierry Grignard en rappelant parallèlement que le secteur emploie - directement et indirectement - quelque 12.000 travailleurs. Les chiffres du GRIP (groupe de recherche et d'information sur la paix et la sécurité) font, eux, état de 9.138 emplois en 2018, dont 3.584 emplois directs. "Si nous ne sommes pas rassurés ce mardi, des actions importantes suivront. On ne peut pas laisser nos entreprises comme ça", a enfin averti le responsable de la FGTB-Métal.






Les cookies sont nécessaires pour assurer le bon fonctionnement de notre site. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies.

J'accepte