RTC

L'école maternelle de Hodeige cherche 4 élèves désespérément

 18 aout 2021 13:53   Remicourt


La situation se complique pour la petite école communale maternelle de Hodeige. Il lui manque en effet 4 élèves pour pouvoir poursuivre ses activités en septembre. L’échéance se rapproche et le désespoir se fait sentir.

C’est en effet le dernier sursis pour la petite école communale maternelle de Hodeige qui cherche désespérément 4 élèves pour la rentrée de septembre. Tout le monde est sur place les rangements avant la rentrée, sans être sûr encore de pouvoir ouvrir.

 

« Au départ, c’était 2 élèves qu’il nous manquait, maintenant c’est 4 », annonce Christian Landrin le directeur de l’Ecole communale de Remicourt. « La situation, on l’avait déjà vécue par le passé, et on avait chaque fois pu trouver les élèves qu’il nous manquait, mais là on a plus que 3 ou 4 jours pour sauver l’école. Ca s’annonce plutôt mal ».

 

Cela pourrait donc être les dernières heures de cette implantation au cœur du village qui fonctionne de manière familiale et conviviale.

« C’est une classe unique verticale où les enfants grandissent et évoluent ensemble. C’est une véritable petite famille. Un système vraiment différents des autres grandes structures que l’on aimait avoir ici au cœur du village », explique encore le directeur.

 

Sans ces 4 inscriptions, l’école devrait donc fermer définitivement ses portes. Pour son institutrice en place depuis plus de 30 ans, ce serait un véritable déchirement. L’angoisse se fait sentir à mesure alors que la rentrée scolaire approche.

« Je suis complètement perdue. Je n’arrive pas encore à m’imaginer dans le futur. Je sais que si l’école ferme, je serai relocalisée dans une autre implantation. Ce ne sera évidemment pas la même chose. » commente Jeannine Digneffe, l’institutrice maternelle qui avait pris ses fonctions à Hodeige en 1987.

 

En trente ans, de nombreux élèves ont défilé dans la classe de madame Jeannine. Parents et enseignants sont très attachés à cette petite structure.

 

« Mes deux fils sont passés par cette école. On tient beaucoup à cette petite structure. Moi-même j’y organise les garderies et ce serait vraiment triste de ne plus pouvoir travailler ici. Il y a une chouette ambiance familiale et conviviale qu’on ne trouve qu’ici », explique Stéphanie Thewys, maman responsable de la garderie à l’école.

Pour le moment, tout le monde croise les doigts pour trouver les 4 élèves manquants. Il ne reste en effet que quelques jours avant que la décision de fermer l’école soit prise par les autorités communales de Remicourt.

 

Sophie Driesen

 

https://www.facebook.com/groups/488348429133233/

 

 








Les cookies sont nécessaires pour assurer le bon fonctionnement de notre site. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies.

J'accepte