RTC

"Jardiner sans pesticides" un label attribués à 46 jardineries en Wallonie

× La consultation gratuite du site de RTC est possible grâce à la publicité.
Ce serait sympa de désactiver votre AdBlocker pour ce site. Merci !
 26 septembre 2020 08:00   Huy


En cette période automnale, nombreux sont les jardiniers qui s'activent dans leur jardin et potager afin de préparer leur terre avant l'hiver, récolter leur production ou bien planter arbustes et plantes ornementales. L'entretien d'un jardin demande souvent des efforts et des conseils que l'on peut trouver en jardinerie. Depuis 2017, un label "Jardiner sans pesticides" existe. 46 établissements l'ont reçu et proposent donc des moyens de substitution pour chaque produit chimique.

Les établissements horticoles Flamand, situés à Tihange,  font partie des 46 jardineries wallonnes labellisées  “Jardiner sans pesticides”. Cela veut dire qu’ils se sont engagé au travers d’une charte à conseiller et sensibiliser le grand public aux alternatives écologiques existant face aux produits chimiques. Car jardiner sans produit phytosanitaire est tout à fait possible. 

"Il existe des alternatives pour à peu près tout" explique Guillaume Beuken, patron des établissements horticoles Flamand. "Mais ces alternatives ne s'utilisent pas de la même façon que les produits traditionnels. C'est là que nous pouvons intervenir pour donner tous les conseils d'utilisation"

Ce label “Jardiner sans pesticide” a été lancé en 2017 par Adalia 2.0. L’asbl travaille à la sensibilisation pour la protection de l’environnement et la diminution de l’usage des pesticides. Il existe une gradation dans l’engagement de ces jardineries. Du 1er niveau où l’établissement s’engage à proposer une alternative pour chaque produit chimique, au niveau 4 où ces produits sont retirés des rayons. 

"Il faut montrer toute la diversité des solutions au client, et pas juste le produit qui existe qui est mis en avant" explique Bastien Domken, conseiller technique chez Adalia 2.0. "C'est vraiment l'information le point important. ici nous passons par des jardineries où ce sont des professionnels qui connaissent bien leur métier qui peuvent informer leur clientèle avec qui ils ont une proximité."

Des solutions pour remplacer les pesticides trop peu connues

Parmi les produits les plus vendus, mais aussi les plus nuisibles, les insecticides. Or, pour venir à bout de certains indésirables, il existe d’autres méthodes comme les pièges à phéromones ou encore les nématodes, une solution à 100% naturelle. 

"Les nématodes ce sont des vers microscopiques qui vont parasiter un nuisible très ciblé" déclare Guillaume Beuken, patron des établissements horticoles Flamand. "Il en existe pour plusieurs usages: pour les limaces, pour la pyrale du buis ou encore le ver du hanneton."

Un autre problème récurrent du jardinier, ce sont les mauvaises herbes. Elles restent trop souvent éliminées grâce aux pesticides, or plusieurs alternatives mécaniques existent. Chacune adaptée à une surface à désherber.

Ce ne sont là que deux exemples, mais il existe des dizaines de solutions pour ne pas avoir recours aux produits chimiques. L’objectif d’Adalia 2.0 est d’amener la clientèle des jardineries à mieux connaître les alternatives écologiques. Mais le choix revient toujours au client. Jusqu’au niveau trois du label, les pesticides et produits phytosanitaires restent en vente dans l’établissement. 

Les jardineries labellisées sont répertoriées sur le site internet de Adalia 2.0

 










Les cookies sont nécessaires pour assurer le bon fonctionnement de notre site. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies.

J'accepte