RTC

"Si on ne change rien, il faudra peut-être qu'on réadapte notre définition des canicules"

× La consultation gratuite du site de RTC est possible grâce à la publicité.
Ce serait sympa de désactiver votre AdBlocker pour ce site. Merci !
 24 juin 2019 11:56   Liège

Une vague de chaleur est en train de s’abattre cette semaine sur la Belgique mais aussi sur toute une partie de l’Europe. Les phénomènes de canicule à cette époque ne sont pas nouveau, ce qui inquiète les climatologues c’est plutôt les records de température.

En Belgique les températures sont acceptables

"35 degrés en Belgique, il n'y a rien d'exceptionnel" commente le Docteur Xavier Fettweis, climatologue à l'Université de Liège et chercheur qualifié au Fonds de la Recherche Scientifique (F.R.S.). "Par contre en France, à Paris, Météo-France prévoit 40 degrés. Là c'est clairement anormal. Depuis quelques mois on a des records de chaleur en Inde, au Moyen-Orient... Le Groenland fond de manière significative. La glace de mer est au minimum du minimum en Arctique. Un peu partout il y a des signaux d'alarme qui brillent. Clairement, si on a 40 degrés en France, il y a un signal de réchauffement climatique".

De l'air chaud en provenance direct du Sahara

C'est une grosse dépression au large du Portugal qui pousse de l'air du Sahara jusque dans nos contrées. Si la Belgique évite les plus fortes chaleurs c'est grâce à un anticyclone situé juste au nord de notre pays qui bloquera la progression de cet air chaud mais aussi grâce à une grosse brise de mer qui viendra rafraîchir nos contrées. Les plus hautes températures se trouveront donc chez nos voisins français avec des maxima aux alentours des 40 degrés.

Une situation généralisée.

La température mondiale augmente, un peu partout. "Il suffit de regarder des anomalies de température sur Terre. Avant on avait des zones très chaudes et des zones très froides. Maintenant c'est rouge partout" souligne Xavier Fettweis. 

Pour le climatologue tous ces signes rappellent qu'il est grand temps d'agir. Il espère d'ailleurs que ces températures élevées permettront de relancer la réflexion climatologique. "Si nous n'agissons pas ce genre d'évènement va se répéter. Pour le moment une canicule en Belgique c'est des températures au-dessus de 30 degrés pendant 5 jours. Il est évident que si on va vers un réchauffement climatique il faudra peut-être qu'on réadapte notre définition des canicules..." Si pour le moment les canicules durent 5 jours, si le changement climatique continue d'évoluer ces vagues de chaleur pourraient bien durer pendant tout l'été.






Les cookies sont nécessaires pour assurer le bon fonctionnement de notre site. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies.

J'accepte