RTC

1500 mètres de haies plantés grâce aux citoyens

× La consultation gratuite du site de RTC est possible grâce à la publicité.
Ce serait sympa de désactiver votre AdBlocker pour ce site. Merci !
 07 decembre 2019 16:25   Awans


En bordure d’un terrain agricole de Villers-l’Evêque, une dizaine de personnes étaient occupées à planter des haies ce samedi. Les coups de bêche sont donnés au nom du collectif citoyen "Planteurs d’Avenir", actif depuis cette année. Ce chantier participatif est déjà le cinquième organisé dans la commune d’Awans (le 6e et dernier de l'année est prévu ce dimanche). Au total, ce sont environ 1500 mètres de haies qui ont été plantés par les bénévoles.

L'objectif de l'opération est double. D'une part, il s'agit de soutenir la biodioversité. Ensuite, au-delà de l’intérêt écologique, le collectif poursuit également le but de resserrer les liens entre les agriculteurs et les citoyens. Rencontrer l’agriculteur, comprendre son engagement, faire connaissance avec la réalité de son métier... L’activité sur chantier offre effectivement une belle occasion aux citoyens et aux agriculteurs de mieux se comprendre.

Quant au principe, il est assez simple... "Planteurs d’Avenir" joue le rôle de centrale d’achats des plants, organise la logistique des chantiers et encadre l’effort de plantation lorsque les citoyens plantent le long des prairies et champs. Les agriculteurs financent l’achat des plants, ou décident de faire appel aux subsides de la Région wallonne, prévus à cet effet.

Pourquoi des haies ?

Le choix s’est porté sur des haies pour leur intérêt paysagé mais elles ont évidemment bien d’autres fonctions. Les haies offrent à la fois gite et couvert à une faune sauvage variée, qui emprunte ces "routes vertes" pour se déplacer. Elles jouent donc un rôle clé dans la bioviversité dans nos campagnes.

Elles retiennent également les terres, et donc luttent contre les coulées de boue sur les routes et dans les habitations. Elles limitent les ruissellements et rechargent ainsi nos nappes phréatiques plutôt que de noyer les égouts. Elles participent à l’amélioration du rendement des cultures en abritant celles-ci du vent et en créant des microclimats, et offrent ombrage au bétail dans les prairies. Enfin, elles font obstacle au bruit et sont sources de biomasse (chauffage, enrichissement des sols).

L’automne étant une saison idéale pour effectuer ces travaux et permettre aux arbres de s’adapter à leur nouvelle terre, la communauté de planteurs donne déjà rendez-vous à d’autres citoyens motivés en novembre 2020.  










Les cookies sont nécessaires pour assurer le bon fonctionnement de notre site. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies.

J'accepte