RTC

Campagne propreté Waremme: #balance ton petit cochon

 25 avril 2022 12:55   Waremme


#balance ton petit cochon, c’est le thème de la campagne propreté lancée officiellement ce matin à Waremme pour 6 semaines. Chaque semaine une nouvelle thématique pour sensibiliser les citoyens aux incivilités récurrentes sur le territoire de la ville. Après cette phase de prévention, la phase de répression est annoncée pour cet été.  

Une vaste campagne propreté a été lancée ce lundi à la ville de Waremme. 6 semaines de sensibilisation aux problématiques d’incivilités récurrentes sur le territoire de la ville. Les petits cochons n’ont qu’à bien se tenir.  

“Nous allons chaque fois cibler une incivilités durant 6 semaines de manière à englober toutes les problématiques auxquelles nous devons faire face, ici, à Waremme”, explique Hervé Rigot, échevin de la Propreté à Waremme. “Nous ciblons tous les dépôts clandestins, quels qu’ils soient. Des petits sachets de déchets ménagers déposés au pied des poubelles publiques, aux gros dépôts clandestins aux bulles à verre, on veut tout englober dans cette campagne durant 6 semaines.” 

Première cible de la campagne, les poubelles publiques de la ville. Des stickers ont été apposés pour interpeller les citoyens. Les déchets ménagers n’ont pas leur place ici. Le message est clair. 

“Trop de gens viennent déposer leurs ordures ménagères en ville, alors que c’est dans leurs propres poubelles qu’ils devraient les déposer. Nous avons ciblé les poubelles de la ville qui ont déjà enregistrés ce type de problématique”, précise l’échevin. 

Une campagne qui joue en visibilité. Le cochon a été choisi comme fil conducteur, via le # balance ton petit cochon sur les réseaux sociaux. C’est un représentant sympathique et symbolique avant la répression.  

“Vous n’êtes pas sans savoir que nous avons fait l’acquisition de 8 caméras ultra performantes qui vont être prochainement installées et qui couvriront l’ensemble du territoire. Elles devraient commencer à faire leurs preuves cet été, date à laquelle nous allons enclencher la phase de répression, qui fait suite à cette campagne de prévention,” ajoute, enfin, Hervé Rigot.  

En 2021, 250 dépôts clandestins ont été constatés, plus de 2000 sacs de déchets ont été ramassés, sans compter les déjections canines et les mégots de cigarettes qui sont de véritables fléaux. Non, la ville de Waremme n’est pas une porcherie, et elle le fait savoir. 

Sophie Driesen 

 








Les cookies sont nécessaires pour assurer le bon fonctionnement de notre site. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies.

J'accepte