RTC

au

Le plus grand parc photovoltaïque de Wallonie à Moha

× La consultation gratuite du site de RTC est possible grâce à la publicité.
Ce serait sympa de désactiver votre AdBlocker pour ce site. Merci !
 25 mai 2018 16:58   Wanze

L’entreprise Carmeuse a inauguré le plus grand parc de panneaux photovoltaïques en Wallonie sur son site de Moha. L’électricité produite par ceux-ci couvrira 19% des besoins de l’entreprise. Cela permettra à Carmeuse de faire quelques économies, mais aussi de diminuer son emprunte carbone. Grâce à son champ de panneaux photovoltaïques, l’entreprise évitera l’émission de près de 1259 tonnes de CO2.

Un tiers investissement

L’installation des 13 200 panneaux photovoltaïques sur une parcelle de 5 hectares a nécessité un investissement de 3,85 millions d’euros. Un  investissement réalisé grâce au système du tiers investissement. Concrètement, trois acteurs sont impliqués. Carmeuse, qui met son terrain à disposition et consomme l’électricité produite sur celui-ci. L’investissement financier est réalisé par le groupe « Integrale » qui a commandé l’installation des panneaux à la société « Perpetum », spécialisée ce type d’installation.

Objectif bas-carbone pour 2050

Les installations photovoltaïques destinées aux industries se sont multipliées ces dernières années. Ce qui est encourageant au vu des objectifs ambitieux de la Wallonie pour 2050. La Région veut passer en société bas-carbone, c’est à dire remplacer presqu’entièrement les énergies fossiles et le nucléaire par des énergies renouvelables. Mais le secteur du photovoltaïque est actuellement quelque peu bloqué face aux incertitudes législatives et aux réductions drastiques des aides publiques. L’aide financière actuellement octroyée par la Région aux éventuels intéressés est tellement faible qu’elle a tendance à tuer dans l’œuf ce type d’investissement. Le Ministre wallon de l’énergie et du climat, Jean-Luc Crucke, a profité de l’inauguration d’aujourd’hui pour annoncer qu’il avait conscience du problème et qu’il travaillait à un remaniement des règles en la matière. D’ici le mois de juillet, le ministre espère proposer une nouvelle formule plus avantageuse pour les investissements dans les projets photovoltaïques de type industriel.