RTC

La fête des fous est de retour au château féodal de Moha

 21 mai 2022 17:16   Wanze


Ce week-end se déroule la fête des fous dans les ruines du château féodal de Moha. Après une longue absence à cause de la pandémie, la festivité est de retour pour mettre en valeur ce château, ancienne résidence du prince-évêque de Liège.

La fête des fous dans les ruines du château féodal de Moha rassemble chaque année 1500 personnes. Tout au long de la journée, des activités s’enchaînent. Cracheur de feu, combat, tir à l’arc... Toutes les compagnies présentes ont leur spécialité. "Si nous sommes ici, c'est pour partager avec d'autres passionnés, les rencontrer, mais aussi en apprendre plus au public sous ce beau soleil", indique Olivier De Lanlore, le capitaine des Compagnons de l'Épée Soleil. "Les gens attendent de partager ce moment avec nous, car on leur propose quelque chose de différent", souligne Mike Graven, un membre de Felag Öfardig Duck.

Grâce à cet événement, le château revit tous les ans une époque qu’il a bien connue. "Le château a été construit vers le 11e siècle, mais le site est occupé depuis le néolithique. C'est un château d'exception, car il fait partie des 12 résidences du prince-évêque de Liège. Il va avoir une grande importance dans le paysage médiéval de la région jusqu'à sa démolition en 1376 lors d'une attaque des Hutois", détaille Julien Adam, archéologue au château médiéval de Moha.

Sur place, les compagnies replongent les visiteurs dans différentes époques du huitième au quinzième siècle. De nombreuses compagnies proposent une réelle immersion dans ces époques. Certaines passent notamment le week-end à ne consommer que des produits qu’il était possible de trouver ces années-là sur le territoire belge. Le but : casser certains mythes qui entourent le moyen-âge en prenant le temps de discuter avec les visiteurs qui ressortent chaque année grandis de cette expérience. (P.J.)
















Les cookies sont nécessaires pour assurer le bon fonctionnement de notre site. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies.

J'accepte