RTC

Deux sprimontoises reconnues " Justes parmi les Nations"

 21 juin 2022 11:32   Sprimont


Il y a quelques jours, une cérémonie remplie d'émotion a eu lieu à Sprimont. L'Etat d'Israël, en particulier l'Institut Yad Vashem de Jésusalem, a décerné à titre posthume, les marques de reconnaissance " Justes parmi les Nations" à deux sprimontoises. En 1942, elle ont caché pendant 3 ans une petite fille juive au péril de leur vie. Aujourd'hui Mona a presque 89 ans et n'a jamais oublié ses bienfaitrices. 

Ils ne se connaissaient pas encore il y a quelques années et pourtant le destin de Mona Rapaport et Bernard Dequesne est étroitement lié. Mona est juive, elle a 9 ans lorsqu'elle fuit l'Autriche nazie avec ses parents. Elle trouve refuge seule en 1942 à la Sapinière, un hotel de Banneux, geré par Jeanne Darimont et Bernadette Dequesne, la grand-mère et la mère de Bernard .

A la fin de la guerre, Mona retrouve sa maman et son petit frère , le reste de sa famille a été décimée. Elle part vivre aux Etats-Unis et n'aura plus de nouvelle de sa famille adoptive belge. Elle ne l'oubliera cependant jamais et continuera à entretenir son français. 

Et ce n'est que bien des années plus tard que Bernard apprendra l'existence de Mona et son émouvante histoire...

Jeanne Darimont et Bernadette Dequesne  ,deux sprimontoises qui ont eu le courage au péril de leur vie, de prendre sous leur aile une petite juive.

Elles sont été reconnues à titre posthume " Justes parmi les Nations", la plus haute reconnaissance décernée par l'Etat d'Israël.








Les cookies sont nécessaires pour assurer le bon fonctionnement de notre site. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies.

J'accepte