RTC

Liège: les 3 policiers inculpés nient les viols et n'étaient pas dans le Carré

 05 fevrier 2021 17:44   Liège


Ce vendredi après-midi, le parquet de Liège a donné quelques précisions à propos des trois policiers inculpés et placés sous mandat d’arrêt pour viol et voyeurisme. On a ainsi appris que les faits qui leur sont reprochés "ne se sont pas déroulés suite à une soirée dans le Carré liégeois", dixit Catherine Collignon, premier substitut du procureur du Roi, qui a expliqué que ces faits avaient eu lieu dans la sphère privée.

L’affaire est partie d’un plainte déposée par une des victimes à Liège. Dans un contexte festif et sur un lieu privé, la plaignante a eu une relation à caractère sexuel avec son compagnon lorsqu’une troisième personne les a rejoints. Le rapport avec celle-ci n’a pas eu lieu sous consentement.

Les policiers chargés de l’enquête ont ensuite découvert dans le téléphone d’un des policiers interpellés mardi dernier, l’existence d’un groupe Whatsapp (rassemblant les 5 policiers) où figurait des vidéos à caractère sexuel mettant en scène les auteurs et leurs victimes, inertes ou dans un état second.

Au départ, cinq policiers travaillant pour la zone de police Bruxelles-Capitale/Ixelles, dont un résidant à Liège, ont été interpellés. Deux d’entre eux ont rapidement été relaxés car il s’est avéré qu’ils n’avaient pas participé aux faits, même s’ils faisaient bien partie du groupe Whatsapp. Les trois autres ont été déférés mercredi dernier devant un juge d'instruction de Liège. Celui-ci les a ensuite inculpés et placés sous mandat d'arrêt pour viol et voyeurisme. L'un d'eux a également été inculpé d'attentat à la pudeur.

Parmi ce trio figure le policier habitant dans la région liégeoise. Les autres proviennent d’autres provinces belges. Tous trois nient les faits de viol car, selon eux, les victimes étaient consentantes. La période infractionnelle se situe entre le 10 novembre 2019 et le 10 février 2020.

"Des procédures pour un écartement définitif ont été entamées par notre chef de corps", a déclaré jeudi matin la porte-parole de la zone de police Bruxelles-Capitale/Ixelles, Ilse Van de Keere, au sujet de trois policiers de la zone inculpés à Liège pour viol.

Ils comparaîtront devant la chambre du conseil à Liège lundi.

S.Savaris (avec Belga)








Les cookies sont nécessaires pour assurer le bon fonctionnement de notre site. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies.

J'accepte