RTC

En été, FEDEMOT organise des stage d'initiation pour les enfants

× La consultation gratuite du site de RTC est possible grâce à la publicité.
Ce serait sympa de désactiver votre AdBlocker pour ce site. Merci !
 01 aout 2020 11:08   Liège


FEDEMOT, l'a.s.b.l. liégeoise qui oeuvre à la sécurité et à la mobilité et plus particulièrement des jeunes, organise durant les vacances scolaires plusieurs stages d'initiation à la conduite de motos électriques destinés aux enfants. De quoi leur apprendre les rudiments de la discipline et de sensibiliser ces éventuels futurs motards à rouler de manière sécurisée.

Ils ont entre 6 et 12 ans et sont venu s’initier au maniement d’une moto. Apprendre à manier l’engin tout en s’amusant, mais aussi comprendre l’importance de la sécurité lorsqu’on roule sur une moto, ce sont les objectifs de ces stages organisés durant l’été par l'asbl FEDEMOT. L'initiation se fait avec des motos électriques.

"Ce sont des stages d'été ludique" explique Jean-Marie Jorssen, président de l'asbl FEDEMOT. "L'idée c'est de les initier à un sport typiquement belge. On le fait avec des motos électriques, qui sont silencieuses, parce que maintenant, le bruit de certaines motos commence à déranger de plus en plus de monde dans nos contrées. Je pense que les initier dès leur plus jeune âge à la moto électrique, c'est une bonne chose."

La moto électrique, monture d’une nouvelle génération peut-être appelée à se répandre dans le futur, ne laisse pas indifférent. Tous dans l’assemblée ne sont pas des débutants, et pour ceux-ci, c’est plutôt avec un moteur thermique qu’ils évoluent habituellement.

"J'en tous les weekends! C'est une passion" déclare Malone, 12 ans. "J'ai une Dirt Bike 125. C'est une moto à essence. Aujourd'hui j'ai essayé une électrique, c'est vraiment super !"

La moto, un virus contagieux

La moto, qu’elle soit à essence ou électrique est une histoire de virus. Lorsqu’on y a goûté, on y adhère souvent. Et ce virus est très contagieux quel que soit l’âge.

"Mon père fait de la moto" raconte Andréas, 10 ans. "Il vient parfois me chercher à l'école avec. Du coup j'ai voulu essayer et je suis venu à ce stage. Ce que j'aime dans la moto, c'est la sensation avec le vent et l'accélération, c'est cool!"

Accélérer, freiner, avoir des sensations, ce sont là les moteurs du plaisir du motard. Mais la moto reste une activité risquée. Pouvoir avoir une bonne maîtrise de son véhicule avant de se lancer est donc primordial.

"C'est pour sa sécurité et celle des autres usagers à proximité" explique François Gilbert, motard et papa d'Andréas. "Qu'est-ce qu'on apprend ici? L'équilibre, et ce qui est super important pour moi c'est qu'on apprend aussi la technique du regard. C'est-à-dire que la moto va là où vous regardez. C'est la base. C'est pour ça que j'ai inscrit Andeas. Il a l'air d'être passionné. On va devoir casser la tirelire pour acheter une moto."

Passion, amusement, mais surtout sécurité ! Tout est dit, c’est là la raison d’être de ces stages d’initiation sur motos électriques, qui précisons-le sont bridées à 20 km/h. Ces jeunes pilotes se retrouveront probablement dans quelques années sur nos routes, mais responsabilisés face aux dangers de cette pratique. La FEDEMOT organisera encore ce type de stage les 4, 6, 10, 12 et 14 aout.










Les cookies sont nécessaires pour assurer le bon fonctionnement de notre site. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies.

J'accepte