RTC

Signaux au vert pour la finalisation des RAVeL en Ourthe-Amblève

× La consultation gratuite du site de RTC est possible grâce à la publicité.
Ce serait sympa de désactiver votre AdBlocker pour ce site. Merci !
 19 juillet 2020 14:04  


Comblain-au-Pont, commune de presque 5.400 habitants, est une localité qui se trouve quasiment à l'intersection du RAVeL de l'Ourthe et de l'Amblève. Deux parties du réseau autonome de voies lentes qui sont chères à Philippe Dodrimont. Véritable féru de cyclisme et originaire de la région,, le député et sénateur wallon milite pour leurs réfections depuis déjà très longtemps. 

"J'ai souvent plaidé auprès du gouvernement wallon pour que l'on avance sur la réalisation de ce tronçon. Et on m'a souvent répété : 'Terminons d'abord ce qui est en cours sur le RAVeL de l'Ourthe avant de passer à la réalisation du RAVeL de l'Amblève'. Donc, j'ai enfourché mon vélo, je suis venu sur le RAVeL de l'Ourthe et j'ai essayé de localiser les points où il fallait encore donner un petit coup de rein pour terminer la réalisation de ce magnifique RAVeL sur la Vallée de l'Ourthe."

Ces différents endroits manquent soit d'aménagements, de signalisation ou encore de propreté et souffrent de portions de routes parfois endommagées, que l'on soit du côté d'Angleur, Tilff ou Esneux. Les cyclistes doivent même par moments quitter le Ravel pour traverser des routes fréquentées et dangereuses comme ici sur le Pont rue du Vicinal ou le pont de Scay à Comblain-au-Pont.

Le 10 juillet dernier cependant, le Gouvernement wallon a voté un budget de 250.000 euros pour remédier à ces carences. Un autre de 500.000 euros a été alloué pour réaliser une jonction de 500 mètres en Comblain-La-Tour et Comblain-Fairon. Les travaux devraient être terminés d'ici la fin 2020

"C'est une jonction (NDLR : celle entre Comblain-La-Tour et Comblain-Fairon, portion en terre), un peu particulière puisque elle se doit de respecter la biodiversité particulière à l'endroit. Donc, des aménagements spécifiques ont été prévus de manière telle à ce que les cyclistes puissent passer prochainement dans de bonnes conditions mais tout en respectant l'endroit."

La même semaine, des budgets ont également été votés pour la réalisation du RAVeL de l'Amblève. Ceux-ci concernent la jonction entre Aywaille et Comblain-Au-Pont, longue de 12 kilomètres. Une étape très importante est franchie même s'il faudra encore attendre 2023 pour en voir l'aspect final. 

"On a déjà pu réaliser les études d'incidence sur l'environnement. Ceci est déjà derrière nous, c'est validé. Maintenant, il faut encore désigner un auteur de projet et entrer encore une fois dans le vif du sujet pour cette réalisation concrète qui est attendue, je pense, par tous les habitants de nos vallées. Il faut leur donner l'occasion de pouvoir se rendre là où ils ont envie avec leurs vélos. Donc, avançons sur ces infrastructures !" 

D'autres aménagements sont prévus à Aywaille sur la Place Thiry. Des bornes de rechargements pour vélos électriques, des parkings adaptés et des aménagements comme ici au bord de l'Amblève sont prévus. De bonnes nouvelles donc pour la région Ourthe-Amblève et Philippe Dodrimont qui estime que la législature actuelle doit être placée sous le signe de la mobilité douce. 










Les cookies sont nécessaires pour assurer le bon fonctionnement de notre site. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies.

J'accepte