RTC

Mise en valeur du fort d'Eben-Emael: la ministre de la Défense enjouée par un nouveau projet

 09 decembre 2022 17:26   Visé


Entre Visé et la frontière des Pays-Bas, la région wallonne va investir 3 millions d’euros pour valoriser la réserve naturelle que représente la montagne Saint-Pierre. L’un des aménagements annoncés concerne la mobilité des visiteurs à travers le site. Il consiste en la réalisation d’une longue passerelle piétonne relayant les deux rives du canal Albert à hauteur du Fort d’Eben Emael. Il s’agit toujours d’un site militaire, mais le département de la Défense, vu la qualité du projet, a accepté d’y participer. La Ministre de la Défense, Ludivine Dedonder, a visité ce vendredi ce site exceptionnel afin de se rendre de compte de la plus-value que peut représenter ce projet pour la région et pour les échanges entre les régions flamande et wallonne avec les Pays-Bas.

Le pont suspendu au-dessus du Canal Albert sera une passerelle de type himalayenne de 200 mètres de long, à 50 mètres de hauteur, entre le fort d’Eben-Emael et la Ferme de Caster, réservée aux piétons. En établissant un lien supplémentaire entre les deux rives elle permettra d’augmenter l’offre de randonnées tout en valorisant un site de mémoire.

L’objectif de cette passerelle et de tout le projet qui l'entoure est d’attirer plus de visiteurs sur le site tout en les sensibilisant à la défense de la nature et de l’environnement. Associant nature et tourisme, les investissements annoncés devraient renforcer l’attractivité touristique de cette région et y attirer des visiteurs qui pourraient décider d’y passer plusieurs jours.

Les lieux attirent déjà 500 000 visiteurs par an. La Région wallonne, à travers les ministères de la Nature et du Tourisme, a décidé d’y investir 3,6 millions pour en renforcer l’attractivité touristique. Propriété de la Division Nature et Forêt de la Région wallonne, la Ferme de Caster sera rénovée et deviendra un centre d’accueil bilingue d’interprétation éco-touristique avec la participation des ONG Natuurpunt, Natagora et Natuurmonumenten, ce qui permettra aussi de renforcer la coopération transfrontalière. (F.B. et P.J.)








Les cookies sont nécessaires pour assurer le bon fonctionnement de notre site. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies.

J'accepte