RTC

Divorce entre François Pottié et DéFI Liège

× La consultation gratuite du site de RTC est possible grâce à la publicité.
Ce serait sympa de désactiver votre AdBlocker pour ce site. Merci !
 19 aout 2020 16:40   Liège


Dimanche dernier, le conseiller communal liégeois, François Pottié, a annoncé par communiqué qu’il quittait DéFI. Seul élu du parti amarante en Cité ardente, il se dit déçu pour plusieurs raisons. En réaction, DéFI lui réclame son mandat de conseiller communal, ce que François Pottié refuse. 

Le slogan électoral de DéFI Liège en 2018 était "DéFI Liège vous changera de la politique"… Pour François Pottié, le changement est radical. Tête de liste aux élections communale de 2018 et unique élu DéFI à Liège, il vient d’officialiser sa décision de quitter le parti. Les raisons sont multiples et la déception est importante pour celui qui avait adhéré en 2009 au FDF, précurseur de Défi.

"Une dizaine d’années à côtoyer une gestion du parti déficiente, sans perspective d’amélioration, a fini par me dégouter définitivement", déclare François Pottié via communiqué. "Les éléments de dysfonctionnement du parti sont nombreux :  absence totale de démocratie participative au sein des instances, management archaïque, petits jeux d’influence médiocres sous le regard souvent bienveillant de la direction, etc". 

Estimant également que son travail au conseil communal de Liège n’était pas pris en considération, François Pottié en est arrivé à cette conclusion qui ne surprend pas les instances de DéFI. Il était reproché à l’élu liégeois d’avoir tenus des propos irrespectueux envers d’autres élus de la province.

La section de Liège avait été mise sous tutelle en septembre 2019 par le bureau du parti. Pascal Goergen, depuis janvier 2020, président de DéFI Wallonie, y avait été nommé comme tuteur.

"La section locale ne fonctionnait pas, l’ambiance y était délétère et le conseiller communal ne préparait pas et ne faisait pas état de ses interventions au sein de la section", explique Pascal Goergen. "Cela ne va pas. Si dix élus de la Fédération provinciale demande son exclusion du parti, c’est qu’il y a de bonnes raisons".

La question du siège de conseiller communal

A 4 ans des prochaines élections communales, le départ de François Pottié du parti démocrate fédéraliste indépendant entraîne une autre question : quid de son siège de conseiller communal ?

"Malgré cette expérience politique décevante, je garde une grande motivation dans l’accomplissement de mon mandat de conseiller communal de la Ville de Liège et de chef de groupe", souligne François Pottié. "Je continuerai à assumer ce rôle au service des Liégeoises et des Liégeois."

DéFI ne voit pas les choses de cette façon. "Comme prévu dans la charte de déontologie du parti en ces cas-là, la direction du parti lui demande de céder son mandat", indique Jean-François Lauwens, porte-parole du parti. "Ce mandat échoit à sa 1ère suppléante, Camille Périlleux. Deuxième sur la liste, elle n’avait que 4 voix de moins que le conseiller démissionnaire lors des élections communales 2018."

François Pottié est pour l’heure toujours bien décidé à siéger en tant qu’indépendant. Il n’exclu pas l’idée de rejoindre un autre parti du conseil communal liégeois ou de créer son propre mouvement citoyen. Du côté de DéFI, la priorité sera de réorganiser et redynamiser la section liégeoise.

Stéphane Savaris










Les cookies sont nécessaires pour assurer le bon fonctionnement de notre site. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies.

J'accepte