RTC

Hommage à Michel Firket

× La consultation gratuite du site de RTC est possible grâce à la publicité.
Ce serait sympa de désactiver votre AdBlocker pour ce site. Merci !
 21 septembre 2020 16:05   Liège


La disparition de Michel Firket suscite de nombreux hommages depuis samedi. Michel Firket est entré au collège liégeois en 1988. Une de ses premières réalisations d'envergure sera le salon  Retrouvailles, qu'il lancera avec Pierre Luthers, le patron de l'asbl Enjeu. Un de ses plus proches collaborateurs, Jean-Marie Verdière, évoque de nombreuses réalisations, qui resteront longtemps présentes dans le paysage liégeois.

Jean-Marie Verdière est entré au cabinet de Michel Firket en 2000, comme chef de cabinet.  Il restera à ses côtés  jusqu’à la fin du parcours politique de Michel Firket, fin 2018. Jean-Marie Verdière se souvient d'un homme attaché à ses dossiers, et qui savait laisser place à la créativité de ses collaborateurs, jusqu'à son chauffeur, qu'il sollicitait plus pour ses idées que pour le conduire dans ses déplacements professionnels, Michel Firket préférant se déplacer à vélo.

 Pierre Luthers, fondateur de l’asbl Enjeu, est un plus vieil ami encore. Il a commencé à travailler avec Michel Firket il y a 30 ans. L'idée était de créer un salon dédié aux activités et aux loisirs. L'idée germe en 1990 ; ils feront plusieurs voyages exploratoires, aux Pays-Bas et en France notamment, avant de faire la synthèse de ce qu'ils ont vu, et lanceront "Retrouvailles" en 1992. La veille de cette première édition de « Retrouvailles », une pluie battante arrosait le parc de la Boverie. Pierre Luthers se souvient : Michel Firket était venu prêter main forte, et très vite, il s’est retrouvé trempé et les pieds dans la boue, à aider à monter les tentes. Le lendemain, il faisait radieux, et le salon « Retrouvailles », né dans la douleur, allait connaitre un immense succès : il a rassemblé ces dernières années entre 30 et 35.000 visiteurs !

Difficile de faire l’inventaire des projets, des manifestations et des réalisations auxquels Michel Firket s’est associé. Jean-Marie Verdière estime que les actions de Michel Firket resteront longtemps visibles dans le paysage liégeois.    

 Michel Firket aura fait tandem, comme premier échevin avec Willy Demeyer, bourgmestre de Liège, de 2006 à 2018. Cette collaboration sera marquée par une estime réciproque de ces deux hommes, municipalistes convaincus, dont la longévité politique à la tête de la ville leur aura permis de concrétiser quelques-uns des projets qu’ils ont portés. 










Les cookies sont nécessaires pour assurer le bon fonctionnement de notre site. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies.

J'accepte