RTC

J - 500 pour le scrutin communal : de nombreux bourgmestres passent la main

Loading the player...
 01 juin 2017 19:41   Wasseiges Wanze Visé Villers-le-Bouillet Tinlot Sprimont Soumagne Saint-Nicolas Neupré Huy Hannut Hamoir Faimes Beyne-Heusay Ans

Le 14 octobre 2018, nous voterons aux élections communales. Nous sommes donc à 500 jours du scrutin.

L’occasion de déjà s'y intéresser, d’autant plus qu’un élément est assez frappant pour le vote qui s’annonce : on sait déjà qu’un quart des bourgmestres qui a entamé la mandature avec ce titre au premier janvier 2013 ne partira pas dans la suivante avec le même statut, le premier janvier 2019.

Soit ils ont déjà « passé la main » à un de leurs colistiers.

Soit ils ont annoncé qu’ils ne se présenteront pas devant les électeurs.

Soit encore, ils se présenteront mais sans intention d’occuper le siège maïoral. Voici une carte reprenant les communes concernées par ces différents cas de figure

Carte_Communes_Liege_Huy_Waremme_Bourgmestre

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Un sur quatre, soit 25 %, ce n'est pas rien !

De quoi susciter des ambitions, des tensions au sein des équipes, des inquiétudes peut-être pour celles et ceux qui ont pris le témoin en cours de route. Ils vont devoir affronter la sanction des électeurs concernant leur action sur une partie seulement de la mandature.

De quoi peut-être inverser des tendances, bousculer des coalitions, arrêter en plein vol des ascensions...

Nous avons demandé au politologue de l’Université de Liège Pierre Verjans son avis sur ces départs et arrêts de carrière politique et sur ces élections communales qui s’annoncent dans 500 jours. C’est la vidéo que vous pouvez voir avec cet article

1 bourgmestre sur 4 ne sera plus là

Dans l’arrondissement de Liège sont concernés par l’abandon de leur écharpe maïorale :

Carte_Communes_Liege_Bourgmestre

 

Serge Cappa  (PS), actuel bourgmestre de Beyne Heusay. Il a décidé de ne pas se représenter.

Jacques Heleven (PS), bourgmestre de Saint Nicolas depuis 2009, entend laisser la place aux jeunes. Il occupera une place au bas de la liste de son parti afin de faire campagne pour l’actuelle première échevine Valérie Maes.

Charles Janssens (PS) : Au moment du scrutin de 2012, Charles Janssens est bourgmestre de Soumagne depuis 30 ans. Assez vite en cours de mandature, il quitte son poste pour le céder à  Chantal Daniel. L’actuelle bourgmestre est actuellement en difficulté, elle vient même de quitter son parti !

A Sprimont, Claude Ancion (MR) abandonne sa fonction de bourgmestre au printemps 2017 après une présence de plus de 30 ans au collège communal.  Luc Delvaux  lui succède comme bourgmestre.

A Visé, Marcel Neven semble cette fois décidé à ne pas se représenter, après plus de 25 années de maïorat. Une page de l’histoire politique visétoise devrait se tourner en 2018

A Neupré, Arthur Cortis est confronté à une motion de méfiance collective constructive, déposée ce 31 mai et qui sera votée le 8 juin.2017. La motion aura pour effet de renverser la majorité PS/IC-CDH par une coalition PS/MR. Le maïorat passera dans les mains du MR, puisque la personne, au sein de la majorité alternative, ayant obtenu le plus de voix aux élections de 2012 est Virginie Defrang-Firket. Arthur Cortis aurait pu conserver un échevinat mais il a refusé. Il a décidé de raccrocher au terme de cette mandature

Il y a là quelques pointures et personnalités qui auront marqué la vie politique locale.

Dans cet arrondissement de Liège se pose toujours la question du maïorat de Ans. La lettre de démission de Stéphane Moreau n’est toujours pas parvenue… et rien ne dit aujourd’hui qu’il ne se présentera pas en 2018. S’il ne devait pas se présenter, alors il faudrait l’ajouter à cette carte.

 Du côté de Huy-Waremme, sont concernés

 Carte_Communes_Huy_Waremme_Bourgmestre

 

A Faimes, Marie-Alice Vandereycken (EDF) a mis un terme à sa fonction de bourgmestre en décembre 2016, après 22 années passées dans le siège maïoral. Elle a cédé l’écharpe à Etienne Cartuyvels pour pouvoir se donner plus de temps dans sa vie personnelle

Patrick Lecerf  (MR), bourgmestre empêché de Hamoir arrivera en 2018 au bout de son 3ème mandat. S’il est présent sur la liste, ce sera exclusivement pour soutenir Michel Legros, actuel bourgmestre faisant fonction. Un poste qu'il occupe depuis que Patrick Lecerf a été appelé à remplacer Hervé Jamar à la Région Wallonne.

A Hannut, pas de Hervé Jamar (MR) qui, depuis sa réélection au poste de bourgmestre en 2012, a d’abord été appelé dans le gouvernement fédéral (il cède alors l’écharpe maïorale à Emmanuel Douette) avant de succéder à Michel Foret en tant que gouverneur de la Province de Liège. Il ne sera donc pas candidat aux communales 2018

Alexis Housiaux (PS) à Huy, devenu bourgmestre en 2010, a vu sa place confortée après le scrutin 2012.  A mi-législature, conformément à un accord pré-électoral, il cède son poste à Christophe Collignon. Il aura en quelque sorte fait un mandat complet, mais à cheval sur deux mandatures.

A Tinlot, Cécile Thomas Louviaux a annoncé qu’elle ne se représentera pas. L’élue, bourgmestre depuis 2000, n’ira pas au-delà de trois mandats.

Charles Wery, bourgmestre de Villers-le-Bouillet a démissionné de ses fonctions en faveur de la première échevine Aline Devillers.

Claude Parmentier : dans la foulée des remous de l’affaire Publifin, le bourgmestre de Wanze a annoncé qu’il démissionnera  de son poste en septembre 2017. Une sortie plus tôt que prévu, lui qui avait déjà dit ne plus vouloir se représenter aux élections communales de 2018. Christophe Lacroix deviendra bourgmestre. Mais en tant que ministre régional du budget, il devra céder son écharpe à Bernard Lhonnay. Ce dernier sera donc bourgmestre faisant fonction.

A Wasseiges, à l’âge de 77 ans, Joseph Haquin a décidé de passer le flambeau. Bourgmestre depuis 16 ans, il quitte la vie politique et cède sa place à son premier échevin Thomas Courtois

 

Il reste, en ce jeudi 1er juin 2017, un an, quatre mois et 13 jours avant un rendez-vous électoral qui semble déjà promettre de belles empoignades et indécisions

 

Loïc Van Gompel (Stagiaire) - Alain Wagener - David Tran - Benoît Elsen