RTC

Le nouveau gouvernement fédéral sous l'oeil du politologue

× La consultation gratuite du site de RTC est possible grâce à la publicité.
Ce serait sympa de désactiver votre AdBlocker pour ce site. Merci !
 17 mars 2020 16:59   Liège


La Première ministre du gouvernement d'affaires courantes, Sophie Wilmès, a prêté serment mardi devant le roi Philippe pour un gouvernement de plein exercice, dont le champ d'action est toutefois limité à la gestion sanitaire et économique de la crise du coronavirus.

La mission de ce gouvernement sera en outre limitée dans le temps: trois mois dans un premier temps, éventuellement prolongeables de trois mois supplémentaires au cours desquels l'exécutif pourra recourir aux pouvoirs spéciaux en vertu de l'accord politique conclu dimanche soir entre dix partis politiques. Pour les autres matières, le gouvernement continuera de fonctionner en affaires courantes.

Les autres ministres du gouvernement MR, CD&V et Open Vld ont prêté serment dans la foulée, après quoi Mme Wilmès a lu la déclaration gouvernementale à la Chambre et a demandé la confiance. Le vote n'interviendra toutefois que jeudi puisque la Constitution impose un délai de 48 heures entre le dépôt de la motion de confiance et la mise au vote. Les compétences des ministres sont inchangées. Etant donné qu'ils font désormais partie d'un gouvernement de plein exercice, ceux qui ont été élus à la Chambre lors des élections du 26 mai seront remplacés par leurs suppléants. Six nouveaux députés du MR feront leur (ré)apparition: Isabelle Galant, Benoit Friart, Nathalie Gilson, Magali Dock, Mathieu Bihet et Christophe Bombled. Au CD&V, l'on remarquera notamment l'arrivée de Sammy Mahdi, le président des jeunes du parti qui était l'un des candidats les plus en vue à la présidence du parti à la fin de l'année passée. Bercy Slegers rejoindra également les bancs chrétiens-démocrates. Tania De Jonge et Bram Delvaux feront de même pour l'Open Vld.

Par souci de précaution sanitaire, des mesures particulières seront prises pour l'organisation des séances plénières. Ce mardi, seuls les chefs de groupe seront présents dans l'hémicycle pour entendre la déclaration de la Première ministre et en débattre jeudi matin. D'autres textes seront soumis à l'approbation de la Chambre, notamment les douzièmes provisoires, qui comprennent la provision d'un milliard d'euros prévue dans un premier temps pour faire face à la crise, ainsi que la loi sur le droit passerelle des indépendants. Là encore, seuls les députés qui interviendront dans le débat seront présents. Les votes auront lieu par écrit.

Dans notre vidéo, écoutez les explications du politologue Pierre Verjans.

Source: Belga










Les cookies sont nécessaires pour assurer le bon fonctionnement de notre site. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies.

J'accepte