RTC

Marathon culturel pour la ministre Linard

× La consultation gratuite du site de RTC est possible grâce à la publicité.
Ce serait sympa de désactiver votre AdBlocker pour ce site. Merci !
 16 octobre 2020 17:15   Liège


Depuis le début de la crise sanitaire, le secteur culturel est particulièrement impacté. Annulation, report, mesures inadaptées, les opérateurs liégeois cherchent des solutions et réclament des aides supplémentaires face à une situation qui ne s'arrange pas. Ce vendredi, ils ont eu l'occasion de s'en remettre à une interlocutrice de premiers choix, la ministre de la culture en fédération Wallonie-Bruxelles. 

Dans une salle de réunion de la Caserne Fonck à Liège, la ministre de la culture a rassemblé autour de la table la conseillère communale, Caroline Saal, ainsi que des représentants du collectif solidarité culture Liège. Ce dernier rassemble plus de 300 associations culturelles non subventionnées par la fédération Wallonie-Bruxelles. L’échange avec la ministre fut instructif.

Les comédiens et comédiennes sont disposés à jouer les spectacles. L’enjeu, pointé par le collectif, est de permettre aux petites structures de rester rentable dans un contexte où l’accès au public est limité. Le secteur culturel a besoin de clarté par rapport aux normes sanitaires. Autre difficulté : la crainte ambiante dans la population. A ce sujet, la ministre Linard à un message à faire passer.

"Je compte vraiment sur le public pour qu'il ose retourner vers les lieux culturels", confie la politicienne du parti Ecolo. "Car c'est en toute sécurité qu'on peut retrouver le plaisir d'avoir accès à la Culture."

Une manne de 40 millions d'euros 

La visite ministérielle en Cité ardente s’est ensuite poursuivie au musée Trinkhall, avant de se prolonger notamment aux Grignoux ou au Kultura. Sur le terrain, Bénédicte Linard aura eu une vue réelle de la situation. Elle a d’ores et déjà annoncé que la Fédération Wallonie-Bruxelles débloquerait, pour la culture en 2021, un budget de 40 millions d’euros, dont 26 millions concernent l’urgence et le redéploiement.










Les cookies sont nécessaires pour assurer le bon fonctionnement de notre site. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies.

J'accepte