RTC

Home de Seny: un chat pour réconforter les résidents

 04 octobre 2022 06:44   Tinlot


Un chat anime le quotidien des résidents du home de Seny à Tinlot. Depuis plusieurs semaines, Tao a pris ses marques dans la maison de repos. Il a élu domicile dans la chambre d’un pensionnaire. Après une période d’acclimatation, le félin anime désormais le quotidien de tous les résidents. Les retours sont positifs.  

Le home de Seny à Tinlot compte 60 résidents. Un nouveau pensionnaire à quatre pattes vient toutefois de se faire une place au sein de la maison de repos, Tao, un chat mâle castré d’un peu plus d’un an. C’est Edouard qui en a actuellement la charge. Il prend son rôle très à cœur.  

“On m’a fourni tout le matériel dont j’avais besoin, à savoir une corbeille, des écuelles, une litière, des jouets et de quoi le brosser”, explique Edouard Chenoy, 75 ans. “C’est déjà moi qui m’occupais d’Arthur le chat précédent, et c’est vraiment une joie pour moi d’accueillir Tao aujourd’hui”. 

Le félin très farouche ne quitte plus son maître d’adoption. Il regorge d’affection et apporte beaucoup de réconfort à son maître d’adoption qui en avait bien besoin. La ronronthérapie fonctionne en effet très bien. 

“J’ai perdu ma fille l’été dernier, et Tao est arrivé peu de temps après ce drame. Il m’a été d’un grand soutien. Depuis il a pris l’habitude de venir me consoler lorsque je suis couché. Il vient ronronner sur moi et il me caresse avec sa patte. On a vraiment l’impression qu’il sent la détresse qu’il y a tout au fond de moi”, commente Edouard.  

C’est en août que le chat est arrivé à Seny grâce à l’asbl Yes we cat. Cette dernière assure les frais médicaux pendant que la maison de repos offre le gîte et le couvert. Ce n’est pas le premier chat à fréquenter les murs de la résidence. Cette présence animalière anime le quotidien de tous les pensionnaires. 

“Pour nous, c’est une évidence que c’est bénéfique pour les résidents d’avoir en leurs murs un animal de compagnie. On l’a toujours encouragé. Arthur s’était “invité” chez nous il y a plusieurs années, mais il a été très malade et on adû se résoudre à le laisser partir. On a directement décidé de lui trouver un remplaçant via l’asbl Yes we Cat de Villers-le-Bouillet", commente Gloria Buelens, la directrice du Home de Seny (CHU)  

Si Tao reste bien souvent auprès d’Edouard, il a accès à toutes les chambres, ce qui anime le quotidien des résidents. Seuls les cuisines, le restaurant et l’infirmerie lui sont interdits, pour des questions d’hygiène et de sécurité. 

“Pour le moment, il se déplace souvent la nuit, mais je suis s^re que d’ici quelques semaines, il sera le chat de tous les résidents”, ajoute encore la directrice. 

Sophie Driesen 

https://www.chuliege.be/jcms/c2_22280428/fr/home-de-seny 

https://fr-fr.facebook.com/HomedeSeny/ 

 








Les cookies sont nécessaires pour assurer le bon fonctionnement de notre site. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies.

J'accepte