RTC

Un nouvel espace de rémission du cancer au CHC MontLégia

 13 juin 2022 16:05   Liège


Le traitement du cancer a bien évolué au fil des années. Preuve en est au CHC MontLégia où un nouvel espace a ouvert ses portes pour suivre les patients sur le long terme. Nous avons visité ce lieu de bien-être qui favorise la rémission.

Piscine, sauna, espace de bien-être physique et psychologique... Bienvenue au nouvel "Espace +" du CHC MontLégia ! Dans ce lieu, tout est fait pour favoriser la rémission des patients atteints d’un cancer. "On essaye d'être le tremplin dont ils ont besoin pour commencer leur nouvelle vie. L'autre jour, une dame était en fin de rémission, elle a confié que grâce à son passage chez nous, elle était prête à se relancer. Quand on nous dit ça, on sait qu'on a réussi notre job", se réjouit Audrey Stultiens, une des 2 coordinatrices de l’"Espace +" du CHC MontLégia.

"Une réduction de 40 % d'une réapparition de cellules cancéreuses"

Tous les patients soignés dans un service d’oncologie du groupe CHC peuvent bénéficier de ce lieu. Les différentes activités sont au prix de 2€50, un prix dérisoire possible grâce aux dons et à une aide de la région wallonne. "Moi, je suis là pour les faire bouger, explique Véronique Raskin, kinésithérapeute en revalidation oncologique. Les patients viennent pour une trentaine de séances, après le but c'est qu'ils continuent à bouger par eux-mêmes. C'est prouvé par de nombreuses études qu'une activité physique de 2 heures et 30 minutes par semaine diminue en moyenne de 40 % la possibilité d'une réapparition des cellules cancéreuses."

Le suivi après la disparition des cellules cancéreuses est donc primordial pour une rémission totale. Pourtant, en province de Liège seul la citadelle et le CHC ont un service comme celui-ci. Un troisième va s’y ajouter au CHU. Peu de lieux existent donc pour aider les patients à poursuivre leur combat.

Psychologie, kinésithérapie, réflexologie... 15 spécialistes du secteur médical et 20 bénévoles s’activent à tour de rôle ici pour aider ces patients à aller de l’avant. Cela fait peu de temps que la médecine à évoluer vers ce type de suivi. Avant les patients atteints d'un cancer étaient priés de bouger le minimum possible. Ce type de lieu marque une belle évolution qui n’aurait jamais pu voir le jour sans l’aide de donateurs. (P.J.)








Les cookies sont nécessaires pour assurer le bon fonctionnement de notre site. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies.

J'accepte