RTC

L’aérodynamique des sports a le vent en poupe à l’ULiège

 14 juin 2022 19:00   Liège


Cette semaine, l’université de Liège accueille plusieurs sportifs belges francophones de haut niveau afin d’effectuer avec eux divers tests en aérodynamisme. Cela se passe dans le Wind Tunnel Lab, la soufflerie aérodynamique de l’ULiège sur le campus du Sart Tilman. Ce mardi, RTC y a croisé Roger Habsch, double médaillé de bronze aux jeux paralympiques de Tokyo l’an dernier.

"Attention vent", l’alerte n’est pas donnée à la plage mais à l’entrée du Wind Tunnel Lab, la soufflerie aérodynamique de l’Université de Liège. Le parasportif liégeois Roger Habsch, spécialiste de l’athlétisme en chaise roulante, fait face à une rafale constante d'environ 30 km/h. Divers tests en aérodynamisme sont en cours avec ce sportif de haut niveau.

Le Laboratoire d’Analyse du Mouvement et le Wind Tunnel Lab ont travaillé ces derniers mois à la mise au point de tests aérodynamiques spécifiquement adaptés aux sportifs de haut niveau dans plusieurs disciplines (sprint en chaise, triathlon, cyclisme, handbike). Il s’agit d’étudier les effets de la posture sur la traînée (perte de performances).

Pour le double médaillé de bronze au JO paralympiques de Tokyo, les données récoltées grâce au dispositif de l’ULiège pourraient s’avérer précieuses. Le but est clair à deux ans de la prochaine olympiade. "Cela doit me permettre de grappiller des centièmes pour faire encore mieux", précise Roger Habsch. 

Le suivi des sportifs de haut niveau en Fédération Wallonie-Bruxelles est une collaboration entre l’Uliège, l’Université de Louvain (UCL) et celle de Bruxelles (ULB) au sein du Centre d'Aide à la Performance Sportive (CAPS). Une synergie entre plusieurs disciplines est mise en place de manière à évaluer simultanément les aspects biomécaniques (gestuel, technique du sportif) et aérodynamiques, le but étant de proposer le compromis optimal pour la performance du sportif.

Et quand elle ne s’occupe pas l’aérodynamisme des sportifs-ves, la soufflerie du Sart-Tilman ne manque pas d’air pour contribuer à des projets de construction, de développement  de drone ou d’éolienne.

Stéphane Savaris








Les cookies sont nécessaires pour assurer le bon fonctionnement de notre site. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies.

J'accepte