RTC

L'aide alimentaire du resto du coeur de Liège contre la précarité

 26 septembre 2022 17:37   Liège


Le resto du coeur liégeois distribue de plus en plus de repas. Face à cette précarité grandissante, le directeur de l'association a invité la députée fédérale Sophie Thémont, active dans les matières liées à la lutte contre la pauvreté, afin lui montrer la réalité du terrain et les difficultés rencontrées par une partie de la population.

37 ans de lutte contre la pauvreté n’auront rien changé. Le restaurant du cœur de la cité ardente, le premier de Belgique, ne désemplit pas. Les demandes pour un café ou un repas à emporter ne cessent d’augmenter.
Il y a du monde, confirme Eric Defauwes, un bénéficiaire de l’aide alimentaire. Il y a de plus en plus de monde et beaucoup de familles nombreuses vu que la vie économique est assez chère
Aux emportés, ajoute Andrée Paulus, bénévole depuis plus de 3 ans, on voit de plus en plus de monde. Malheureusement les Ukrainiens, toutes nationalités et de plus en plus de jeunes. C'est ce qu’on remarque”.
C’est des gens qui souvent travaillent aussi, qui devraient avoir une vie aisée et qui ne devraient pas venir faire la file ici, mais malgré tout, certains en ont besoin même s'ils ont deux salaires"

Des familles précarisées

Les citoyens peuvent également manger sur place, à midi, et le matin dès ce mardi. Un espace parents-enfants existe également près du restaurant. Les familles peuvent s’y procurer des langes ainsi que du lait. Et en 3 mois, il y a eu 54 nouvelles inscriptions.


On est le seul service sur Liège qui proposons ce genre d’aide aux parents et donc il y a des familles qui viennent parfois de Visé, de Verviers ou aussi de Namur. Et ils viennent sur liege pour avoiur l’aide matérielle dont ils ont besoin pour leurs enfants
Je crois que pour le moment, c’est la partie visible de l’iceberg et que beaucoup de gens, encore, n’osent pas franchir nécessairement la porte des resto du coeur. On reste dans un accueil qui est super important dans la bienveillance. C'est ça aussi le message : il ne faut pas franchir la porte trop tard".

400 repas distribués chaque jour

Chaque jour, environ 400 repas sont distribués. Et les demandes pourraient encore augmenter à l’approche de l’hiver.

Avec la crise énergétique, les gens n’arrivent plus à joindre les deux bouts, confirme la députée fédérale Sophie Thémont. Même si des mesures ont été prises au niveau du gouvernement fédéral, que ce soit la baisse de la TVA à 6 % sur le gaz et l’électricité, que ce soit le chèque mazout ou encore que ce soit un chèque pour les moyens revenus, on se rend compte aujourd’hui que ces mesures ne seront pas suffisantes. Il faut avoir un impact beaucoup plus important avec des mesures qui soient beaucoup plus structurelles pour la population”.

L'importance des dons

En attendant d’autres solutions de la part des pouvoirs publics, c’est le réseau associatif qui vient en aide à la population. On est prêt à ouvrir les plages horaires de manière plus importante, explique le directeur de ce resto du coeur. On est prêt aussi à augmenter le service bénévolat qui est très très important chez nous. Et peut-être faire plusieurs services chez nous aussi. Mais il faudra aussi se poser la question de savoir si l’association saura tenir le coup financièrement”.


Les restaurants du cœur fonctionnent à 80 % grâce à des dons financiers et alimentaires. Pour être bénéficiaire de leur aide, il faut prendre rendez-vous avec leur service social. Pour toute information complémentaires, rendez-vous sur restoducoeur.be 








Les cookies sont nécessaires pour assurer le bon fonctionnement de notre site. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies.

J'accepte