RTC

La CSC baptise la Passerelle de la Justice Sociale

× La consultation gratuite du site de RTC est possible grâce à la publicité.
Ce serait sympa de désactiver votre AdBlocker pour ce site. Merci !
 20 fevrier 2020 11:40   Liège


L’ONU a fait du 20 février la journée mondiale de la justice sociale.

Pour la CSC, la justice sociale est une priorité, et afin de la promouvoir, le syndicat chrétien a décidé de baptiser la passerelle enjambant la Meuse, au pied de laquelle se situent ses bureaux  «PASSERELLE DE LA JUSTICE SOCIALE»

Ce moment offre aussi pour le syndicat chrétien l'occasion de présenter les résultats d’un sondage sur la concertation dans les entreprises liégeoises, mais aussi de donner un coup de projecteur sur les élections sociales de mai 2020 dans notre province.

L’ONUa fait du 20 février la journée mondiale de la justice socialepour inciter les États à combattre les inégalités et les discriminations, à promouvoir le progrès social et économique, à faire respecter les droits des travailleurs et travailleuses, leur liberté d’expression et de représentation.

 

Pour la CSC, la justice sociale est une priorité, un combat quotidien !  Baptiser la passerelle au pied de laquelle se situe le siège principal de la Fédération Liège-Verviers-Ostbelgien,  «PASSERELLE DE LA JUSTICE SOCIALE» est, pour elle, un moyen de rappeler à tous ceux qui empruntent cette voie, la nécessité de se battre pour que cette justice sociale devienne une réalité, partout. 

 

On le constate, là où les organisations syndicales sont fortes, où le taux de syndicalisation est élevé, les inégalités de revenus baissent. Le Fonds Monétaire International a clairement démontré que la présence syndicale participe à la promotion de politiques sociales redistributives et contribue à réduire les inégalités salariales.

 

Lors d’un sondage auprès des affiliés, une majorité (entre 87,8% et 96,09%) de répondants se prononce pour une présence syndicale.  Entre le 11 et le 24 mai auront lieu les 18eélections sociales en Belgique. Un temps fort dans la vie de l’entreprise. Les travailleurs y accordent d’ailleurs beaucoup d’importance. Alors que le vote n’est pas obligatoire, lors du scrutin de 2016, en Wallonie, 72% des travailleurs ont exercé ce droit.

 

Les élections sociales sont annoncées pour le mois de mai et concernent en province de Liège 480 entreprises et 100.000 travailleuses et travailleurs, intérimaires compris.

 

La CSC présentera encore des milliers de candidats en province de Liège : des hommes, des femmes, des jeunes, des ouvriers, des employés, des cadres. Le dépôt des listes aura lieu, selon la date du vote dans l’entreprise, entre le 17 et le 30 mars au plus tard.

 










Les cookies sont nécessaires pour assurer le bon fonctionnement de notre site. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies.

J'accepte