RTC

100 000 signatures contre le nucléaire en région liégeoise

× La consultation gratuite du site de RTC est possible grâce à la publicité.
Ce serait sympa de désactiver votre AdBlocker pour ce site. Merci !
 11 juillet 2018 15:42  

Après une chaîne humaine reliant Tihange à Aix-La-Chapelle, le collectif "Nucléaire Stop" et plusieurs initiatives citoyennes allemandes et néerlandaises continuent de militer pour la fermeture de la centrale nucléaire de Tihange. Leur dernière action en date : une importante pétition réunissant plus de 500 000 signatures, dont cent mille ont été récoltées en région liégeoise. Ce matin, celles-ci étaient symboliquement remises au porte-parole de "Nucléaire Stop".

"Cette remise de signature est la première d’une série de trois" explique Léo Tubbax, porte-parole de "Nucléaire Stop". "Nous iront aussi à Maastricht et Visé. Vendredi, nous remettront officiellement ce demi-million de signatures à Frank Hardeman, le directeur général de l’Agence Fédérale du Contrôle Nucléaire. Nous espérons ainsi le sensibiliser lui et le gouvernement fédéral à l’inquiétude des citoyens voisins de la centrale de Tihange, qu’ils soient belges ou étrangers."

Ce que réclament concrètement les différents militants antinucléaires à l’origine de ce projet c’est la fermeture rapide de la centrale de Tihange.

"La situation est catastrophique et très dangereuse" explique Léo Tubbax. "Nos centrales sont vieille et vétuste. Tihange 2 représente un vrai danger. Le réacteur de cette centrale ne répond plus aux normes de sécurité européennes en la matière. Il est grand temps que le gouvernement intervienne. Il faut fermer cette centrale et lancer un plan d’investissement dans des énergies alternatives."

Ces dernières semaines de nombreux citoyens ont signé la pétition antinucléaire et attendent des autorités politiques fédérales qu’elles agissent. Au niveau liégeois, une motion réclamant l’arrêt immédiat de Tihange 2 et Doel 3, vu la multiplication des informations alarmantes à propos de la sécurité de leurs installations, a été votée au mois de février. Cette motion réclamait également le respect du calendrier prévu pour la sortie du nucléaire prévue en 2025.   






Les cookies sont nécessaires pour assurer le bon fonctionnement de notre site. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies.

J'accepte