RTC

Chaîne humaine de 5.000 personnes en hommage aux sinistrés entre Verviers et Chênée

 16 mai 2022 10:58   Liège


Quelque 5.000 personnes ont formé une chaîne humaine dimanche en milieu de journée entre Verviers et Chênée, en province de Liège, pour soutenir les victimes des inondations meurtrières de juillet dernier. L'événement était organisé par l'association néerlandophone "Herent Help."

Ils sont environ 5.000 à s'être unis dimanche le long de la Vesdre pour former une chaîne de 30 kilomètres entre Verviers et Chênée. En plus des participants, la chaîne était complétée de 500 kayaks et d'une ligne de 85.000 drapeaux. "Les volontaires ont fait ces petits drapeaux avec du tissu. Il était possible d'écrire un mot clé ou leur histoire sur ces drapeaux colorés," peut-on lire dans un communiqué.

Une centaine de stewards ont aidé à l'organisation et à la disposition des participants. La tâche n'a pas été simple. "Cela s'est très bien passé, même si nous avions espéré plus de monde. Il a fallu combler quelques espaces vides. Il aurait fallu au moins 10.000 personnes pour former une chaîne humaine complète," a expliqué à l'agence Belga Diet Uytterhoeven, l'organisatrice du mouvement.

Le but de l'action était avant tout de montrer le soutien de la population aux sinistrés. "C'était un moment solennel, un moment de réflexion. Un rappel silencieux avec un signal aux habitants, nous n'oublierons pas ce jour, nous ne vous abandonnerons jamais," a détaillé un membre de l'ASBL dans un communiqué.

Dix mois après les inondations, la situation n'est toujours pas revenue à la normale. "Il y a encore vraiment besoin de beaucoup d'aide. Nous allons organiser des événements, comme des repas spaghettis, pour récolter de l'argent afin de financer la rénovation des habitations. Il y a encore des équipes de bénévoles présentes sur le terrain aujourd'hui," a précisé l'organisatrice.

Le mouvement était soutenu par deux personnalités belges. Côté francophone, c'est Philippe Gilbert, le coureur cycliste professionnel, qui a décidé de supporter l'association néerlandophone. "Alors que je participais au Tour de France, les habitants des zones touchées menaient un combat difficile et très différent du mien, et le pouvoir destructeur de la nature nous a une nouvelle fois été rappelé. Mes pensées ont souvent été pour les victimes de la catastrophe et je les soutiens de tout cœur. En soutenant également des initiatives telles que celle-ci, je voudrais contribuer à ce que les dégâts soient rapidement réparés et j'espère attirer en permanence l'attention des politiques et du grand public sur ce fait regrettable," a expliqué l'ancien champion du monde de cyclisme sur route, dans un communiqué.

Côté néerlandophone, c'est la photographe Lieve Blancquaert qui a tenu à devenir la marraine. "Le désastre de la vallée de la Vesdre est incalculable, mais ce qui est encore pire, c'est qu'aujourd'hui nous ne nous en occupons guère, malgré toutes les promesses faites par nos chefs de gouvernement. Le processus est lent et éprouvant pour les personnes qui s'y trouvent. Je l'ai vu de mes propres yeux et tous ceux qui le voient réalisent à quel point les conséquences de cette eau dévastatrice sont dramatiques," a souligné la photographe dans un communiqué adressé à la presse.

 

Source : Belga








Les cookies sont nécessaires pour assurer le bon fonctionnement de notre site. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies.

J'accepte