RTC

La brigade canine de Liège a engagé 4 nouvelles recrues provenant de la SRPA

 15 juin 2022 15:13   Liège


La police de Liège présentait hier ses nouvelles recrues de la brigade canine. Parmi elles, 4 bergers malinois qui proviennent de la SRPA de Liège. C'est un nouveau partenariat qui voit le jour. Parmi les chiens abandonnés, certains peuvent retrouver une nouvelle vie comme chien de patrouille.   

Voici les 4 nouvelles recrues à 4 pattes de la police de Liège. Yoda, Rentji, Nala et Ragnar. Des bergers malinois qui ont débuté leur formation il y a quelques semaines avec leur maître-policier. Ces chiens sont destinés à effectuer des missions de patrouille, comme leur collègue Bari. Bari provient lui aussi du refuge de la SRPA de Liège. Ce chien abandonné agressif est aujourd’hui l’un des meilleurs éléments de la brigade.  

“Ce projet est né avec Bari. Il était à la SRPA de Liège, très agressif, les respoinsables nous ont demandé de voir s’il était possible de faire quelque chose avec lui parce qu’il était inconcevable de le replacer en famille. On a fait avec lui les tests pour évaluer ses potentialités et très vite on s’est rendu compte qu’il était un très bon élément. Il a été recruté il y a deux ans et c’est mon partenaire de travail aujourd’hui”, explique Mike Fuente commissaire dirigeant brigade canine de Liège. “C’est à partir de Bari qu’on s’est dit qu’on pouvait tenter de sauver d’autres chiens du refuge en les formant chez nous. C’est un travail un peu plus long que pour un autre chien car on ne connaît pas le passé du chien, ce que ses maîtres précédents ont fait avec lui et pourquoi il se retrouve abandonné et agressif”. 

Pour devenir chien policier, il faut de longues heures de formation. C’est par les exercices réguliers et par le jeu que la brigade peut compter aujourd’hui sur des chiens fiables sur le terrain. Les bergers malinois sont des chiens de travail par excellence. Ils n’ont rien à faire derrière les barreaux. Actuellement ils sont une trentaine au refuge de Cointe. 

“On croule sous les bergers malinois en ce moment”, constate Fabrice Renard inspecteur principal SRPA de Liège. “Trop de gens ont pris des malinois suite aux attentats, période pendant laquelle on a mis en avant leurs aptitudes. Les gens les prennent aussi pour jouer aux durs et en font n’importe quoi. Ce sont souvent des chiens difficiles qui arrivent chez nous”, ajoute-t-il. On se réjouit donc de l’engagement de ces jeunes malinois à la police de Liège. Ils ont aujourd’hui une famille, un partenaire de travail et surtout une mission en perspective. 

“Moi je suis inspecteur de police depuis 5 ans et j’ai toujoursrêvé de rejoindre la brigade canine. On m’a assigné Ragnar de la SRPA, il est né durant le Covid et ne connaît pas beaucoup l’extérieur, mais c’est aujourd’hui mon nouveau partenaire. Il revient chaque jour avec moi à la maison. Il a aujourd’hui une famille, un collègue et un travail”, sourit Benoît Marotte, inspecteur de policée candidat maître-chien. 

Actuellement la police de Liège dispose de 11 chiens de patrouille, mais aussi d’un chien détecteur d’explosif, et d’une chienne de recherche drogue et argent. C’est en effet ici en démonstration le premier binôme féminin à rejoindre les rangs de la brigade canine. 

Les chiens doivent suivre des heures de formation avant de pouvoir travailler en condition réelle. Les bergers malinois prennent du plaisir à travailler. C'est un jeu pour eux de retrouver la drogue, l'argent ou l'explosif.

Sophie Driesen








Les cookies sont nécessaires pour assurer le bon fonctionnement de notre site. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies.

J'accepte