RTC

SNCB : Caméras parlantes dissuasives en test à Liège

× La consultation gratuite du site de RTC est possible grâce à la publicité.
Ce serait sympa de désactiver votre AdBlocker pour ce site. Merci !
 30 janvier 2019 15:51  

Des caméras anti-intrusion parlantes sont en test dans les gares de la ligne Guillemins-Palais. Le système a été installé il y a un an, sur base d'un modèle finlandais qui faisait ses preuves, pour lutter contre le trespassing, les intrusions dans les zones à risques. Ce phénomène est en effet la deuxième cause des retards ferroviaires.

Le ministre fédéral de la mobilité François Bellot est venu se rendre compte à Liège de l’efficacité de l'équipement. Les cas d'intrusion dans une zone à risque sont passés d'une moyenne de six à deux après un an de test. Ce qui représente une diminution de 800 minutes de retard, a indiqué mercredi Benoît Gilson, directeur de la communication chez Infrabel, le gestionnaire des infrastructures ferroviaires.

Cinq caméras ont été placées, à savoir deux à la gare de Liège-St-Lambert (Palais), deux à hauteur du tunnel de la gare de Liège-Carré (Jonfosse) et une entre cette dernière et la gare de Liège Guillemins. 70% des alarmes étaient justifiées, c'est-à-dire qu'une intrusion a bien été détectée dans une zone à risque. Quand tel est le cas, le système détecte le mouvement qui induit un message sonore d'alerte dans trois langues (français, néerlandais et anglais)

Ces caméras devraient apparaître dans les gares de Huy et d'Anvers en 2019.






Les cookies sont nécessaires pour assurer le bon fonctionnement de notre site. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies.

J'accepte