RTC

Comment se dire bonjour en période de Coronavirus?

× La consultation gratuite du site de RTC est possible grâce à la publicité.
Ce serait sympa de désactiver votre AdBlocker pour ce site. Merci !
 13 mars 2020 16:59  


La propagation du Coronavirus provoque un sentiment de peur chez de nombreuses personnes. Ne plus vouloir serrer la main ni faire la bise, devient courant. Que faire alors pour dire bonjour autour de vous ? Un professeur de la Sorbonne de Paris, explique les gestes à faire et ne pas faire en cette période sans précédent.

Le gouvernement déconseille de nombreux gestes pour lutter contre la propagation du coronavirus et demande une distance de sécurité d’un mètre. Plus possible donc d’enlacer vos amis ni de serrer la main de votre patron. Mais que faire alors ?

Il est fortement déconseillé d’utiliser des gestes qui auraient une connotation religieuse. Entrelacer ses mains comme les chrétiens ou poser sa main sur le torse comme les musulmans ne seraient pas acceptés par tous.

Des alternatives à la bises ou à la poignée de mains ont vu le jour, tel que le elbow shake ou le foot shake. D'autres façons de dire bonjour existent, mais jusqu'ici, elles ne semblent pas êtres de parfaites solutions. Ces alternatives ne permettent pas de garder un mètre de distance de sécurité ou encore de maintenir un parfait équilibre ni d’être à visible à plusieurs mètres.

Une nouvelles alternative est alors proposée par le professeur, "la longue main". Cette technique permet de saluer mais pourrait aussi vouloir dire au revoir, le tout en évitant de contaminer les autres. Il suffit de joindre ses deux mains et de les porter en direction de votre interlocuteur en ajoutant un mouvement de lèvres pour appuyer le geste.

Pour que ce système fonctionne, il faudrait évidemment qu’il soit diffusé en masse par les autorités afin de le généraliser... en attendant, on se salue de loin.

Olivia Grisard










Les cookies sont nécessaires pour assurer le bon fonctionnement de notre site. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies.

J'accepte