RTC

De Liège à Auschwtiz : itinéraires de juifs déportés

 11 mai 2022 10:42   Liège


Thierry Rozenblum est cet historien qui a consacré une grande partie de sa vie à rassembler un maximum de documents sur les Juifs de Liège durant la période de l’Occupation, entre 1940 et 1944. L’exposition qui se tient à l'Ilot Saint Georges est une initiative de la ville de Liège, qui lui permet de poursuivre son travail.

L’exposition rend hommage aux 733 victimes de la communauté juive de Liège déportées à Auschwitz, avec une impressionnante galerie de portraits. L’ exposition présente par ailleurs 9 parcours de vie, autant de personnes ou de familles déportées, avec leurs particularités. Les notices biographiques illustrent le mécanisme qui s’est mis en marche et qui va conduire à la persécution des Juifs à Liège, explique Thierry Rozenblum, le commissaire de cette exposition  

L’exposition est organisée à l’initiative de la Ville de Liège, qui a ouvert toutes ses archives pour permettre à Thierry Rozenblum de mener ce travail d’histoire. "Liège a été la première ville de Belgique à reconnaitre la responsabilité de son administration dans ces déportations", souligne Thierry Rozenblum. 

Le temps de monter cette exposition, Thierry Rozenblum était accueilli à Liège par Jacques Charlier. Lui aussi s’est intéressé très tôt  à la question des déportations des juifs, après avoir assisté, durant l'occupation, à l’arrestation d’un de ses voisins, dans le quartier du Laveu, à Liège.

L’exposition éclaire ainsi sur le comportement de la population liégeoise. La déportation des juifs ne fut en effet pas la seule affaire des Allemands. Il y eu, ici comme ailleurs, des dénonciations et des complaisances coupables.  Mais aussi des actes de résistance héroïques de citoyens ordinaires ou de réseaux organisés...

Eric Ortmans








Les cookies sont nécessaires pour assurer le bon fonctionnement de notre site. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies.

J'accepte