RTC

Le code wallon du bien-être animal : quels changements ?

× La consultation gratuite du site de RTC est possible grâce à la publicité.
Ce serait sympa de désactiver votre AdBlocker pour ce site. Merci !
 02 janvier 2019 14:51   Province de Liège

 

Depuis ce premier janvier 2019, chaque citoyen wallon est sans le savoir sans doute, porteur d'un permis de détenir un animal. Il est octroyé à tous, sans formalité aucune. Pas de révolution et pourtant, c'est un article important du nouveau code wallon du bien-être animal, riche de 12 chapitres et 109 articles

Tout le monde peut donc détenir un animal. Seule une décision administrative ou judiciaire peut vous priver de ce permis. C'est le cas pour les personnes sanctionnées pour maltraitance animale et qui sont désormais recensées dans une banques de données.... pas de quoi dans la pratique les empêcher d'acquérir à nouveau un animal : celles et ceux qui les mettent à l'adoption ou les vendent n'ont pas les moyens de vérifier si le candidat acquéreur est recommandable ou pas ! N'étant pas assermentés, ils n'ont pas accès aux informations "privées" concernant les candidats acquéreurs

Le progrès se situe surtout dans les possibilités de réactions face à des maltraitants récidivistes, identifiés par les services de police ou signalés par des citoyens. Si lors d'un contrôle, il apparaît que la personne contrôlée s'est vu retirer son permis de détention d'un animal, alors la saisie des bêtes sera immédiate. Il n'y aura plus besoin, pour les intervenants, de démontrer la maltraitance.

Et la maltraitance, qui pourrait valoir des poursuites judiciaires ou des amendes très lourdes, elle débute par un chien laissé dehors sans abris, laissé seul dans une voiture, ou abandonné.. un qualificatif qui ne s'applique pas aux animaux amenés dans un refuge, ceux-ci étant considérés comme ayant été laissés en dépôt en vue d'une nouvelle orientation.

L'identification obligatoire de tous les chiens et chats, la stérilisation obligatoire des chats, l'impossibilité désormais d'obtenir un permis pour élever des poules en batterie ou utiliser des poneys en kermesse... voilà quelques uns des points présents dans le code wallon du bien-être animal.

Il repose sur une orientation essentielle, reprise dans l'article premier : l'animal est un être sensible, c'est-à-dire un être doué de sensation, d'émotion et d'un certain niveau de conscience

Pour découvrir le code wallon du bien-être animal, cliquez ici

 






Les cookies sont nécessaires pour assurer le bon fonctionnement de notre site. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies.

J'accepte