RTC

Escalade glaciaire à Chanxhe: les grimpeurs en ont profité

 15 fevrier 2021 17:10   Sprimont


L’escalade glaciaire est une activité rare et éphémère dans notre région. Pourtant, lorsque toutes les conditions sont réunies, sa pratique est possible, notamment à Chanxhe dans la commune de Sprimont. Ces derniers jours, c’était le cas et plusieurs dizaines de grimpeurs en ont profité pour gravir la paroi verticale, haute de 40 mètres.

L’heure du dégel a sonné, la paroi du site de l’ancienne carrière de Chanxhe n’est plus l’eldorado liégeois de l’escalade glaciaire. C’est devenu trop dangereux ce lundi. Mais, pas plus tard que ce week-end, l’endroit avait des allures de massif montagneux des Alpes (voir plus de photos). Les grimpeurs s’en sont donnés à cœur joie car la possibilité se présente tout au plus une fois tous les dix ans à Sprimont. "C’est effectivement exceptionnel, grâce à cette vague de froid inattendue, on a pu grimper pendant 3 ou même 4 jours", raconte Jean-Claude Vittoz, grimpeur liégeois chevronné. "Ce fut la folie avec une affluence, tout comme les cascades, exceptionnelle !"

Photo©D. Sirault

Sans sa couche de glace, la paroi de grès n’a pas d’intérêt pour l’escalade. La voie ouverte en 1987 par Jean-Claude Vittoz accompagné de Jean-Michel Finet (plus d'infos sur le blog de J-C Vittoz) a un caractère toujours très temporaire. En plus du gel, il faut impérativement qu’il y ait eu au préalable une période de pluie pour former des cascades avec une épaisseur de glace suffisante.

Photo©D. Sirault

Avec son manteau blanc, le site devient majestueux mais il reste situé sur une propriété privée... L'escalade est une activité à risque, d’office, les grimpeurs déchargent les propriétaires de toutes responsabilités d’un éventuel accident. A Chanxhe, il n’y en a heureusement jamais eu. "Ce sont des grimpeurs parfaitement assurés aux différents clubs alpins", avance Jean-Claude Vittoz. "Les gens qui viennent ici sont des chevronnés, ce ne sont pas de débutants."

Vu le redoux annoncé, l’ancienne carrière reprendra bientôt son aspect plus austère. Les cascades de glace seront alors rangées dans la boîte à souvenir jusqu’à une prochaine apparition.

Stéphane Savaris








Les cookies sont nécessaires pour assurer le bon fonctionnement de notre site. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies.

J'accepte