RTC

Football : arrêt des championnats aux conséquences variables selon les clubs

× La consultation gratuite du site de RTC est possible grâce à la publicité.
Ce serait sympa de désactiver votre AdBlocker pour ce site. Merci !
 28 mars 2020 18:11   Liège


Vendredi, l'ACFF, la VV et la RBFA ont décidé de l'arrêt définitif de  tous les championnats de la D1 amateur à la quatrième provinciale, ainsi que l’arrêt que l’arrêt des compétitions jeunes.  Il y aura bien des montants et des descendants, selon les critères du règlement.

Pour les clubs de la région cette décision a des conséquences diverses et qui varient d’un club à l’autre. Certains en tirent avantage, d’autres sont pénalisés.

C’est le cas en division 1 amateur où deux clubs de la région connaissent des fortunes diverses suite à une fin de championnat anticipée. Le RFC de Liège par exemple, qui se classe 12ème, juste avant les barragistes, l’arrêt de la compétition permet au club d’être certain de se maintenir.

"Nous nous sauvons sportivement" explique Pierre-Laurent Fassin, directeur général du club. "On termine juste au-dessus des places des barragistes. On peut donc dire qu’on est sauvé. La saison est réussie, même si on aurait aimé être mieux classés et avoir de meilleurs résultats tout au long de la saison. Mais voilà c’est comme ça. Nous pensons également qu’il fallait prendre une décision, c’est fait, et c’est un soulagement pour nous.

Par contre pour le RFC Seraing, qui occupe le 3ème rang avec un match de retard, cette fin de saison anticipée prive les métallos d’un éventuel tour final et d’une chance de disputer le titre comme l’explique Mario Franchi, contacté par téléphone.

"Avant tout, le club comprend très bien la décision prise. Nous sommes ici face à une situation grave qui demande des mesures. Nos pensées vont aux victimes du covid-19 et à leurs familles. Si maintenant, nous ne regardons que le plan sportif, il est clair que c’est un peu frustrant. Nous espérions pouvoir disputer le tour final et nous battre pour le titre. Mais cela reste très secondaire par rapport à ce qui se passe."

Une division plus bas, en D2 amateurs, Solières Sport, 15ème  sur 16 équipes pensait être sauvé suite à l’annonce de la fin des championnats, mais finalement il n’en est rien.

"Quelques heures après l’annonce, nous avons reçu un courrier officiel de l’ACFF stipulant que nous étions descendants pour 9 centièmes de points" explique David Camerini, directeur général de Solières Sport. "C’est un calcul, une règle de trois, sur base du nombre de matches restant et du nombre de points déjà engrangés. Nous descendons donc parce qu’il nous manque 9 centièmes de points." 

La situation aux différents échelons pourrait encore évoluer en fonction de l’obtention ou non des licences par certains clubs dans les divisions supérieures, et des éventuels recours déposés par certains clubs. Pour y voir plus clair il faudra attendre la date butoir du 15 avril.

Des conséquences sportives, mais aussi financières

La fin du championnat est aussi synonyme de pertes financières. Beaucoup de clubs régionaux se retrouvent sans rentrées d'argent.

"Il n’y a plus de rencontres, plus de supporters, donc pas de rentrées d’argent" explique Pierre-Laurent Fassin, directeur général du RFC de Liège. "Nous avons également dû annuler les stages et divers événements qui sont sources d’argent pour le club. Nous devons maintenant étudier les possibilités pour limiter la casse." 

Car pour les clubs, comme pour les entreprises, les masses salariales et les frais fixes continuent de courir. Il est donc important pour les clubs de trouver des solutions financières. Une geste a cependant été fait par les autorités fédérales du football qui ont reporté une série de taxes à la saison prochaine.

Préparer la nouvelle saison

Cette fin de championnat anticipée, bien que comprises par les acteurs du football,  aura mis à mal l’aspect sportif, mais aussi la bonne santé financière des clubs des divisions concernées. Désormais, et en attendant les dernières précisions quant à leur sort, les clubs régionaux préparent dans la mesure du possible la saison prochaine.

"Les joueurs sont occupés pour se maintenir physiquement" explique Pierre-Laurent Fassin, directeur général du RFCL. "En coulisses, on prépare également la prochaine saison, afin de revenir plus forts que cette année et de terminer à une meilleure positions. Même si actuellement on ne sait pas exactement comment les séries seront composées

À Solières également, la saison prochaine est déjà en préparation.

"Nous travaillons d’arrache-pieds au niveau du staff" explique David Camerini. "Nous regardons comment renforcer notre équipe et comment nous allons faire pour faire une bonne saison.

Comme souvent lorsque cela va mal pour les Soliérois, les rumeurs évoquent une fusion avec le RFC Huy, club qui est lui relégué en P1. Mais selon David Camerini, ce n’est pas à l’ordre du jour.

"En effet, c’est apparu dans la presse écrite ce matin" déclare-t-il. "Mais je tiens à couper court aux rumeurs. Actuellement, il n’y a aucune négociation ou aucun contact pris à ce propos. Il n’est pour l’instant nullement question de fusionner quoi que ce soit pour la saison prochaine. Nous avons l’intention de la disputer en tant que club de Solières Sport."

 

 










Les cookies sont nécessaires pour assurer le bon fonctionnement de notre site. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies.

J'accepte