RTC

IPES Hesbaye: attirer plus de filles dans le foot-études

 22 avril 2022 15:28   Waremme


L’option football féminin va être valorisée au sein du sport-études de l’Ipes de Hesbaye. Sur 120 élèves inscrits en foot-études, on ne compte qu’une seule fille. L'Union belge de football va aider l’école à féminiser ses rangs pour le prochain cursus. Une convention a été signée ce vendredi à Waremme avec la Province de Liège.  

Depuis 1997 l’Ipes de Hesbaye propose dans son sport-études une option football. Actuellement une seule fille sur le terrain. Mallauryn est en dernière année, elle a suivi toute la filière en s’entraînant avec des garçons et à force de détermination. 

“Moi, depuis toute petite je m’entraîne avec les garçons, donc honnêtement ça ne m’a pas posé de problème, mais pour certaines filles ça peut être difficile, car les mecs peuvent être parfois pénibles et maladroits. Beaucoup abandonnent la section à cause de cela”, explique Mallauryn Boucher, 19 ans, joueuse de football P1 Geer. “C’est vrai que s’entraîner entre filles serait un plus et renforcerait l’esprit d’équipe, je trouve”.  

Si la force de caractère est un avantage pour Mallauryn, la joueuse de première provinciale à Geer se sent un peu seule ici à Waremme. La tendance pourrait très bientôt s’inverser. Une convention a été signée ce 22 avril entre la Province de Liège et l’Association des Clubs francophones de football pour renforcer le foot féminin à l’école.  

“Le foot féminin est en pleine expansion. 36% en plus cette année pour la partie francophone du pays, donc il faut absolument renforcer nos moyens sur le terrain et ramener des filles dans le foot-étude pour la rentrée!”, commente Xavier Donnay, entraîneur fédéral des “Red Flames” U19, mais aussi responsable du foot féminin à l’Association des Clubs francophones de football. 

Maurane Marinucci, la joueuse du Standard Fémina accompagne également des joueuses élites francophones. Dans son parcours sportif elle n’a pas connu le sport-études. “Oui, moi j’ai toujours dû jouer avec des garçons et je n’ai pu intégrer l’équipe que suite à une détection. Ici, c’est un plus pour les filles. J’aurais pu progresser plus vite, je pense, si j’avais été dans un sport-études.” 

Avec cette convention, l’option football féminin de l’Ipes de Hesbaye va être mieux valorisée. L’objectif est d’attirer un plus grand nombre de filles sur les terrains et renforcer le niveau sportif. 

“C’est notre objectif à la province de Liège de dire non, le foot n’est pas réservé aux garçons, cela peut être également pour les filles”, ajoute Muriel Brodure-Willain. La députée provinciale en charge de l’Enseignement se félicite de cette signature aujourd’hui.  

 

Seule représentante féminine en foot, Mallauryn quitte cependant l’école fin juin. L’objectif pour l’école est d’en compter une vingtaine lors du prochain cursus à la rentrée de septembre. 

Sophie Driesen 

http://www.provincedeliege.be/fr/enseignement/secondaire/fr/ipeshesbaye

 








Les cookies sont nécessaires pour assurer le bon fonctionnement de notre site. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies.

J'accepte