RTC

Les clubs espagnols soutiennent le RFC Seraing.

× La consultation gratuite du site de RTC est possible grâce à la publicité.
Ce serait sympa de désactiver votre AdBlocker pour ce site. Merci !
 24 aout 2018 13:49   Seraing

Le RFC Seraing reçoit un soutien de taille dans son combat contre la Fifa concernant des transferts de joueurs en tierce propriété (TPO). Pour rappel le club sérésien avait lourdement été sanctionné par les instances internationales de football après un non-respect de l’interdiction de la Fifa de transférer des joueurs en TPO. Le club a été condamné à payer une amende de 132 000 euros et interdit de recrutement pendant trois périodes de transferts. Cela en équipe première mais également chez les jeunes. Cette sanction a été une véritable catastrophe pour l’école du club.

« Nous avons presque perdu 200 jeunes » explique Axel Lawarée, directeur technique de l’école des jeunes du RFC Seraing. « Nous avions environs 500 jeunes qui évoluaient dans nos structures. Trois cents affiliés chez nous et dont l’affiliation est automatiquement reconduite. Mais nous avions aussi deux cents jeunes affiliés dans d’autres clubs mais qui évoluaient chez nous. Pour cela ils faisaient l’objet, chaque saison, d’un transfert gratuit. Ça leur permettait de s’entrainer chez nous, mais aussi de jouer les matches le weekend. Ceux-là, n’ont pas pu continuer avec nous. »

C’est cette sanction dirigée vers des enfants qui a heurté les Clubs espagnols. Mis en contact avec le RFC Seraing par l’avocat du club, des dirigeants et entraîneurs de la Liga ont décidé d’apporter leur soutien à Seraing. Cela se traduira par l’organisation le 8 septembre d’une journée d’activités autour du football entièrement gratuite destinée aux jeunes.

« Tout sera financé par les clubs espagnols » explique Axel Lawarée. « Durant cette journée, nos jeunes, et ceux des alentours pourront bénéficier entrainements avec des coaches de Liga. Ils pourront goûter aux méthodes utilisées par les grands clubs. C’était important pour les clubs espagnols de dorloter les enfants. Ils ne trouvent pas normal de punir des enfants pour des histoires de transferts litigieux réalisés par les dirigeants. Quelque part, ils sont punis alors qu’ils n’ont rien fait. »

Pour les clubs de Liga, c’est aussi une manière de se positionner contre la Fifa dans ce dossier. Ce soutien est le bienvenu à Seraing, juste avant le l’arrêt de la Cour d’appel de Bruxelles du 6 septembre prochain qui portera sur la légalité des règles de tierce propriété des joueurs de football.






Les cookies sont nécessaires pour assurer le bon fonctionnement de notre site. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies.

J'accepte