RTC

Un gamer herstalien proche des Diables Rouges virtuels

 10 novembre 2022 17:25   Herstal


Au départ, ils étaient 1000 joueurs, fans du jeu vidéo FIFA, en lice. Après différents tournois de sélection, l’Union Belge de Football en a retenu 16 pour intégrer son académie esports, située dans le complexe des Diables Rouges à Tubize. Parmi les heureux sélectionnés : deux Liégeois (Niklas Bella et Rosario Galla). Rencontre avec un futur eDevils !

À 21 ans, Niklas Bella excelle balle au pied grâce à ses... mains ! Contrôle, feinte, tir, il est capable d’enchaînement endiablé sur FIFA 23. C’est à travers ce jeu vidéo que le jeune herstalien a tapé dans l’œil de l’Union Belge de Football (RBFA). Il fait désormais partie des 16 talents nationaux qui rejoindront la RBFA Esports Academy. "J'ai travaillé dur pour y arriver", explique le jeune herstalien. "C'est une fierté d'essayer de représenter la Belgique."

Même pendant une partie entre amis, le rêve de mondial n’est jamais très loin. Son succès lors des tournois pour intégrer l’académie nationale, il le doit particulièrement à un de ses atouts. "C'est surtout la force mentale car il s'agit d'un jeu très frustrant", assure celui qui ne manque jamais l'occasion d'aligner Kevin De Bruyne. "Dès que j'encaissais un goal, j'essayais de ne pas m'énerver, de rester focus et de ne pas craquer." 

Développer les talents pour le futur

"Niklassinho", comme il se fait appeler dans le monde des gamers, est désormais candidats pour une place au sein des eDevils, la sélection belge de foot virtuel. Mais avant de contrôler la manette noire-jaune-rouge, il se formera à l’académie nationale, une structure dont le but est de développer les talents pour le futur.

Ce programme très pro consiste en une quinzaine de rendez-vous à l’issue desquels Niklas sera peut-être sélectionné par le Roberto Martinez de l’esport belge. Les gamers joueront des matches amicaux pour se perfectionner, sur la base d’analyses tactiques. L’URBSFA mettra en outre aussi l’accent sur la préparation mentale des futurs eDevils.

Avec le monde virtuel, la Belgique a maintenant une chance de plus de décrocher la Coupe du monde. Premier défi : se qualifier pour celle de 2023 et si Niklas peut y apporter sa touche, il n’hésitera pas !

Stéphane Savaris








Les cookies sont nécessaires pour assurer le bon fonctionnement de notre site. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies.

J'accepte