RTC

À la découverte de la première voiture hybride Rally1 privée

 13 mars 2022 19:42   Hannut


C’est tout simplement une première mondiale. La toute première voiture de rallye hybride qui roule en dehors du championnat du monde des rallyes était ce week-end au Rallye de Hannut.

Le pilote belgo-grec Jourdan Serderidis est le premier pilote privé à s'être offert une Hybride Rally1. Comme son nome l'indique, la voiture est partiellement électrique. "L'élément « moteur électrique » du groupe motopropulseur hybride capte l'énergie lors de chaque freinage et la stocke dans une batterie de 3,9 kWh. L'énergie récupérée est déployée via un moteur électrique de 100 kW qui, à l’unisson avec le moteur Ford EcoBoost de 1,6 litre, produit une puissance totale supérieure à 500 chevaux," peut-on lire dans un communiqué.

La différence avec une voiture totalement thermique est très simple : "C'est plus puissant, c'est un peu plus brutal," explique le pilote de la Puma.

L’arrivée de l’électrique en rallye est évidemment quelque chose de nouveau, cela veut donc aussi dire que les règlements au niveau de la sécurité ont dû être adaptés. Des formations ont notamment été données aux pompiers pour intervenir avec les équipements adéquats. Un voyant de couleur vert indique que la voiture peut être touchée et manipulée sans danger alors qu’un voyant rouge interdit toute personne de s’approcher de la voiture, il y a danger. 

Il est encore trop tôt pour savoir si ce type de voiture se développera dans les rallyes provinciaux chez nous, selon Jourdan Serderidis

La Puma Hybrid Rally1 reste en Belgique pendant encore quelques semaines puisqu'elle sera louée aux mains du pilote français Pierre-Louis Loubet comme voiture ouvreuse lors du South Belgian Rally la semaine prochaine, avant d'être conduite à nouveau par Jourdan Serderidis dans deux semaines, lors du Rallye des Ardennes.

                                                                                                                                                                                                                                   Thomas Michiels.








Les cookies sont nécessaires pour assurer le bon fonctionnement de notre site. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies.

J'accepte