RTC

RTC fait son sport #23 - Le Kayak

Ce programme est sous-titré, cliquez sur l'icône CC pour en profiter
 03 juin 2022 20:30   Province de Liège


Pour mettre nos embarcations à l’eau cap sur le Royal Mava Club Sauheid. Sa situation, au bord de l’eau, est idéale pour la pratique du Kayak. Mais c’est aussi cela qui lui a valu d’important dégats lors des inondations de juillet 2021. Le club a donc connu une année difficile mais c’est refait une beauté grâce à l’aide de nombreux bénévoles. Aujourd’hui, les membres sont à nouveau fier de pratiquer leurs activités. Et, d’ailleurs ici, nous sommes loin d’une descente touristique. Le kayak se décline en plusieurs disciplines.

"Il y a le kayak slalom, le kayak de descente, le kayak de haute rivière, le kayak polo et le kayak de course en ligne." nous énumère Victor Hennin, du Royal Mava Club Sauheid. "Et il y aussi dans la famille des pagaies, le stand-up paddle."

La spécialité de Victor, c’est le Kayak Slalom. Le but peut sembler simple : aller d’un point A jusqu’à un point B, tout en passant par des portes. Là où ça se corse c’est qu’il faut prendre les portes vertes dans le sens du courant. Les portes rouges, par contre doivent être remontées, face au courant. Heureusement, pour cette découverte nous pouvons compter sur les conseils avisés de Victor, triple champion de Belgique en canoë et en Kayak. Il sait ce qu’il faut pour devenir un kayakiste hors pair ! "Pour être bon, il faut être très bon techniquement" explique Victor Hennin. "On voit que les filles et les garçons n'ont pas une énorme différence au niveau des temps. Il faut être, évidemment, très bon physiquement. Il n'y a pas spécialement besoin d'avoir des énormes bras, etc. Mais il faut un très bon gainage et une bonne proprioception. Le mental fait aussi toute la différence le jour J. Le plus important cela reste d'aimer l'eau. Si on aime l'eau, c'est déjà bien parti."

Il faut apprendre à ramper avant de se mettre à sprinter. C’est aussi vrai en Kayak. La première étape : apprendre à diriger son embarcation et à utiliser les coups de pagaie adéquats. Et… Ce n’est pas aussi simple qu’on peut le penser. Une fois les bases acquises, il est temps de faire nos premiers passage de porte. Bien entendu, il ne suffit pas de finir le parcours pour l’emporter. Le Kayak Slalom c’est avant tout une course contre la montre. Si on touche une porte, une pénalité de 2 secondes s’applique sur le chrono finale. Et si jamais on a le Malheur de passer à côté d’une porte, il faudra compter une pénalité de 50 secondes. Autant dire, à ce moment-là, qu’on peut déjà rentrer chez soi !

Pour pratiquer le Kayak il ne faut pas grand chose. L’équipement essentiel est composé d’un maillot et de chaussures d’eau.

Une cotisation au club tourne aux alentours de 110€. Le Kayak, le gilet et la pagaie sont prêtés par le club ! Si vous décidez de vous équiper avec du matériel de compétition, là le compteur grimpe avec un prix d’environ 2000€ pour un Kayak et 400€ pour une pagaie.

 

P. Devillers & A. Moers








Les cookies sont nécessaires pour assurer le bon fonctionnement de notre site. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies.

J'accepte