RTC

Une première à Paris pour Raphaël Collignon avec coach Darcis

× La consultation gratuite du site de RTC est possible grâce à la publicité.
Ce serait sympa de désactiver votre AdBlocker pour ce site. Merci !
 06 octobre 2020 13:01  


Steve Darcis a fait son retour à Roland-Garros. A défaut d’être sur la terre battue, le jeune retraité s’est installé dans la tribune. Après 9 participations en tant que joueur, c’est en effet en qualité de coach de l’espoir liégeois, Raphaël Collignon, qu’il a de nouveau goûté aux Internationaux de France. 

A 18 ans, Raphaël Collignon vient de prendre part à son premier tournoi du Grand Chelem chez les juniors. Sur la brique pilée de Roland-Garros, le 25e mondial du classement des –19 ans a eu l’occasion d’afficher ses principales qualités devant Steve Darcis, son coach et premier supporter.

"Il a un bon service car il est très grand", commente Steve Darcis, son entraîneur. "Il est doté d'un très bon revers et son coup droit peut s'avérer très lourd".

A l’ombre du Stade Suzanne Lenglen, le joueur du RTC Fayenbois a livré un solide premier tour face au Polonais Kasnikowski dimanche dernier. Le retour à la compétition est une bouée d’oxygène. 2020 devait être l’année de la découverte des plus grands tournois mondiaux, la crise COVID a évidemment fortement réduit le programme.

Sur les traces de Darcis et Goffin  

Raphaël Collignon apprend les ficelles du métier de tennisman au contact de "Shark" au sein de la Team Pro de l'AFT depuis le mois de juin. L’objectif est d’en faire la prochaine étoile liégeoise sur le circuit ATP. Avec notamment les réussites de Darcis et Goffin, la Principauté de Liège est depuis des années un vivier intéressant sur la carte du tennis belge.

Au bout de 2h24 et une bataille en 3 sets (6-4, 3-6 et 6-4), le protéger de Steve Darcis a franchi le cap du 1er tour du côté de la Porte d’Auteuil. Au tour suivant, ce lundi, Raphaël Collignon a par contre enregistré sa première élimination en grand chelem, victime en 2 sets (4-6 et 2-6) de l'Autrichien Lukas Neumayer. A coup sûr, il s’en va, pour mieux revenir !

 










Les cookies sont nécessaires pour assurer le bon fonctionnement de notre site. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies.

J'accepte