RTC

Laurent Silien est accusé du meurtre de sa compagne

Image Belga - Archive
 23 mai 2022 11:16  


La cour d'assises de Liège entamera mercredi à 14h00 le procès de Laurent Silien, un Liégeois âgé de 38 ans, accusé d'avoir commis un vol avec circonstance aggravante de meurtre sur sa compagne. Karine Iskounene avait été tuée de nombreux coups de batte de base-ball à son domicile de Neupré.

Les faits reprochés à l'accusé s'étaient déroulés le 3 juillet 2019 en début de soirée. Karine Iskounene, 56 ans, avait été frappée de plusieurs coups de batte de base-ball. Une somme de 9.000 euros et sa carte de banque lui avaient été dérobées. Laurent Silien, son compagnon, avait été confondu par les éléments scientifiques de l'enquête.

Laurent Silien était le compagnon de la victime depuis une douzaine d'années. Le couple traversait certaines difficultés et aurait été sur le point de se séparer. Le 3 juillet 2019, Laurent Silien avait simulé la découverte d'une agression commise sur sa compagne.

A son retour au domicile de Neupré, il avait alerté les voisins et prétendu avoir découvert Karine Iskounene inanimée. La dame présentait des traces de coups au visage, au cou et à l'arrière du crâne. Un des coups avait causé une fracture du crâne et occasionné le décès.

Les techniques du laboratoire de la police scientifique avaient permis de confondre Laurent Silien comme auteur des faits. L'utilisation du Bluestar pour révéler les traces de sang avait notamment fait apparaître des traces de pas et des projections de sang qui ont démontré l'implication de Laurent Silien dans la dynamique de la scène. Ces traces n'étaient pas compatibles avec celles laissées lorsqu'il prétendait avoir découvert le corps.

L'enquête avait aussi démontré que la maison de la victime avait été fouillée à des endroits bien précis, là où elle cachait de l'argent.

Rattrapé par les éléments de l'enquête, Laurent Silien avait donné différentes versions. Outre la version de l'agression par un tiers, il avait d'abord soutenu que Karine Iskounene lui avait annoncé qu'elle voulait partir s'installer en France et qu'il se serait senti abandonné. Il avait aussi évoqué une version dans laquelle la victime lui aurait demandé son aide pour se suicider. Dans une ultime version, il avait raconté avoir vu rouge et frappé la victime parce qu'elle lui aurait annoncé qu'elle préférait mourir que de rester avec lui.

Laurent Silien est accusé de vol avec circonstance aggravante de meurtre commis sur Karine Iskounene. Il sera défendu par Me François Wintgens et Me Paul Delbouille. Le substitut Fabienne Bernard siègera au poste du ministère public.

Le procès présidé par Michel Charpentier devrait durer 8 jours. La première audience de ce mercredi à 14 heures sera consacrée à la constitution du jury. Les débats au fond débuteront le lundi 30 mai à 9 heures.

 

Source : Belga










Les cookies sont nécessaires pour assurer le bon fonctionnement de notre site. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies.

J'accepte