RTC

Sur la trace des champions du monde de pétanque à Herstal

 08 janvier 2022 16:34   Herstal


Ce week-end, le boulodrome vottemois a accueilli de grands noms de la pétanque. Ils sont venus à l’occasion d’un stage de perfectionnement. Les passionnés avaient fait le déplacement en nombre pour jouer avec les champions de la discipline.

Qu’on tire ou qu’on pointe, l’objectif de ce week-end est de ne plus rater un lancer au boulodrome vottemois. Ce week-end, des amateurs sont venus profiter des conseils avisés des champions du monde de pétanque. "On les conseille et en plus, on joue avec eux pour essayer de les faire gagner. C'est un week-end fort agréable qu'on peut passer avec des passionnés et avec les autres champions qu'on connaît bien. C'est le genre de moment de partage que j'adore", confie Philippe Suchaud, champion du monde en titre de pétanque.

Le stage cartonne en France

Un homme de notre province est à l'origine de ces stages. Ses stages et compétitions tapent dans le mille en France. Il a décidé de revenir au pays pour également développer une édition belge, il y a 6 ans. "On a une formule assez sympa, car les amateurs peuvent jouer avec les experts. Ça amène un public de passionnés ou simplement de personnes qui veulent s'améliorer", explique Patrick Neuville, l'organisateur du trophée des as de pétanque.

"C'était mon rêve de jouer avec le roi Philippe Quintais"

Parmi les dizaines d’amateurs, beaucoup ont fait un long trajet pour partager un week-end convivial avec leurs idoles. "Avant d'arriver en Suisse, on jouait déjà à la pétanque. C'est une passion qu'on a avec mon mari. C'est vraiment chouette de pouvoir entrer en contact avec ces as de la discipline pour des passionnés comme nous", explique France Morain, une pétanquiste canadienne. "C'était mon rêve de jouer avec le roi Philippe Quintais. Mon papa a été champion du Belgique, je me devais d'être là aujourd'hui pour lui rendre hommage", confie Yves Legrand, un pétanquiste namurois.

Même si la Belgique n’est pas le pays de la pétanque, nous n’avons pas à rougir en terme de palmarès. L’Arlonais Claudy Weibel, qui n’était pas présent au stage, a déjà reçu le titre de champion du monde notamment en 2015. Plusieurs participants espèrent suivre les traces de notre champion national. (P.J.)








Les cookies sont nécessaires pour assurer le bon fonctionnement de notre site. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies.

J'accepte