RTC

Retour du poisson au marché couvert de Liège

× La consultation gratuite du site de RTC est possible grâce à la publicité.
Ce serait sympa de désactiver votre AdBlocker pour ce site. Merci !
 26 septembre 2019 16:50   Liège

Le poisson a fait son retour dans les allées du marché couvert de Liège. L’entreprise « Fisch Raddouh » implantée en Allemagne a récemment investit un des hangars du garde-manger de la province, et a été inaugurée jeudi après-midi. Le grossiste en produit de la mer a choisi Liège pour développer une succursalle pour des raisons de logistique.

"On reçoit notre marchandise de France, des Pays-bas ou de Belgique" déclare Mohcine Raddouh, patron de « Fisch Raddouh ». "Liège est un point de distribution idéal pour nous. Nous avons facile à envoyer notre marchandise vers l’Allemagne, le Luxembourg et d’autres pays limitrophes."

Cela faisait plus de 15 ans, que la poissonnerie faisait défaut au marché couvert de Liège. Après avoir cherché un grossiste en Belgique sans succès, le Marché de Liège s’est tourné vers l’étranger.

"On a étendu nos recherches sur l’Allemagne, la France et la Hollande" déclare William Heyden, directeur du marché couvert. "Lors de nos recherches, nous sommes entré en contact avec l’entreprise Raddouh, qui était intéressée, et qui est donc venu s’installer ici."

Actuellement, Fish Raddouh Liège emploie 5 personnes, et délivre entre 4 et 6 tonnes de marchandises par semaine à diverses poissonneries, restaurant et cantines scolaires de la région. À termes l’entreprise pourrait voir plus grand pour son implantation liégeoise.

La renaissance

Il y a six ans, le taux d’occupation n’y était que de 20%. Il est actuellement de 100%. Le Marché de Liège c’est 1000 T de marchandises qui y transitent chaque semaine et près de 600 emplois directs. Cette bonne santé, la société coopérative la doit entre-autres au retour des consommateurs dans les commerces de proximités, et à un service de qualité reconnu.

Le marché couvert de Liège investira cette année encore près de 400 000 euros afin de réaménager et améliorer les infrastructures existantes. Dans les années à venir, des agrandissements pourraient également être mis à l’étude afin de répondre à la demande des grossistes placés sur liste d’attente.  






Les cookies sont nécessaires pour assurer le bon fonctionnement de notre site. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies.

J'accepte