RTC

Concessionnaire désigné pour la salle de l'OM à Seraing!

 07 septembre 2021 15:17   Seraing


L’asbl Festiv@Liège et la SCRL Hors Kadre ont été désignés comme concessionnaires de la salle de concert de l’OM à Seraing. La convention a été signée ce matin sur place pour 20 ans. La salle va programmer d’ici un an des concerts de musique actuelle pour un maximum de 1700 personnes debout.

L’Echevine des Marchés Publics, Laura Crapanzano pour le Collège communal de Seraing, est satisfaite d’enfin l’annoncer : « un concessionnaire a été désigné pour la gestion des salles de concerts de l’OM ».

Une étape importante, précise le Bourgmestre Francis Bekaert : « la réhabilitation de ce bâtiment emblématique d’Ougrée amorce la redynamisation du quartier de Trasenster promis à un très bel avenir ».

La salle de l’OM entièrement rénovée a enfin trouvé un concessionnaire pour la gestion des concerts sur place. La convention a été signée officiellement ce matin liant Festiv@Liège et Hors Kadre pour une durée de 20 ans. L’ancienne salle des fêtes de Cockerill est la seule en Wallonie à pouvoir accueillir 1700 personnes debout.

« On veut y développer une programmation de musique actuelle comme nous le faisons déjà au Reflektor. Ici, la salle permet d’accueillir 1700 personnes debout, c’est la seule en Wallonie ! », explique Gaëtan Servais, le  concessionnaire de l’OM.  « La redevance mensuelle est de 8.800 euros et nous devons encore équiper l’ensemble des lieux au niveau technique comme le prévoit la convention ».

Le bâtiment a été racheté en 2010 par la ville de Seraing avec l’objectif de lui rendre son lustre d’antan via une rénovation complète (menée par le bureau d’architecture Atelier Chora, dans le respect du bâtiment, de son architecture et de son caractère d’origine).  Les travaux qui se chiffrent à plus de 5 millions d’euros ont été financés conjointement avec la Province de Liège pour y créer un pôle culturel. « Nous avions déjà la salle du centre culturel qui permet d’accueillir des spectateurs assis, ici c’est une toute nouvelle offre qui est proposée », commente Laura Crapanzano échevine des travaux à Seraing.

Philippe Grosjean, Echevin de la Culture, indique que la surprenante capacité de l’ensemble a permis la création d’une première salle « rock » pour l’accueil de 1.500 personnes (debout) + 200 personnes (debout au balcon), complétée d’une seconde de 400 places pour des événements dans une ambiance plus intime. Un espace café-restaurant pourra en outre constituer un espace supplémentaire pour réceptions et expositions pouvant accueillir jusqu’à 300 personnes. La capacité maximum de l’ensemble du bâtiment est de 2.000 personnes.

Le troisième étage du bâtiment devrait accueillir très prochainement le secteur « Musique » de la Province de Liège quittera ses anciens locaux des Chiroux, pour s’installer dans une partie des bureaux de l’OM. « Ceci avec le double objectif de compléter l’offre existante, tout en élargissant le spectre des publics, depuis l’amateur de concerts jusqu’au musicien professionnel » explique le Député Président Luc Gillard. Dans le cadre de ce dispositif, la Province de Liège mènera ses missions de soutien aux artistes, que ce soit par le biais de l’octroi de subsides.

ou - via son dispositif d’accompagnement (dix-neuf années d’expérience et d’expertise du terrain) - en proposant aux musiciens diverses aides et services tels que de l’aide au développement, des résidences artistiques, des sessions d’enregistrement en studio, des ateliers et formations.

Afin de proposer une offre toujours plus professionnelle, la Province a décidé d’installer un tout nouveau studio à l’OM. Un investissement de 745.000 € a été fait afin de permettre la réalisation de ces travaux ainsi que l’acquisition de nouveaux éléments destinés à l’enregistrement.

« Les aménagements sont en cours avant un déménagement prévu pour le printemps 2022 », précise encore Luc Gillard Député président de la province de Liège.

Les concessionnaires de leur côté se donnent un an pour effectuer tous les travaux d’équipement de la salle de concert, mais aussi pour élaborer le calendrier des programmations. L’objectif est de pouvoir proposer un minimum de 2 concerts par semaine la première année. Au plus tôt octobre 2022, au plus tard février 2023.

Sophie Driesen

 

 








Les cookies sont nécessaires pour assurer le bon fonctionnement de notre site. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies.

J'accepte