RTC

Aller-retour sur Liège Airport pour 2000 canaris !

FB Laurent Loulou
 15 fevrier 2019 09:32   Grâce-Hollogne

Une histoire étonnante concernant des oiseaux vient de se dérouler ces 10 derniers jours, elle est relatée par nos confrères de la RTBF

Le 4 février dernier, un exportateur flamand expédie 2020 canaris et perruches de son élevage en Israël. Chez nous, tous les contrôles se déroulent sans souci, mais c'est un fois arrivés à destination que la situation se corse. Les autorités douanières israéliennes constatent des anomalies dans l’enregistrement de certains oiseaux. Des bagues portent des numéros identiques, ce qui est interdit.

Du coup, pas d'accès au territoire israélien pour les oiseaux, et retour vers la Belgique, en l'occurence Liège Airport dans la soirée du 14 février. Les oiseaux se sont "offert" un aller-retour sur 10 jours pour rien. Il a failli être funeste qui plus est !

En effet, des animaux provenant d'un pays étranger doivent être mis en quarantaine, pour éviter les risques sanitaires. Mais à l'arrivée des 2020 volatiles, il n'y a pas de place disponible dans les centres, au nombre de six, où sont hébergés les animaux en quarantaine !

La balle est donc renvoyée au propriétaire : à lui de trouver une solution. Pour lui, il n'y en a qu'une comme le confirme le porte-parole de Liège Airport, c'est l'euthanasie  « L’importateur-exportateur n’avait d’autre choix de les euthanasier parce que financièrement, ça allait coûter beaucoup trop cher de refaire tous les papiers administratifs d’importation de ces animaux ».

Heureusement pour les oiseaux, une conclusion heureuse est survenue sous forme d'une intervention ministérielle de Denis Ducarme (Classes moyennes, Indépendants, des PME, 'Agriculture et l'Intégration sociale) pour que les oiseaux puissent rester en Belgique "et donc retrouver de nouveaux acquéreurs à court terme », conclut Christian Delcourt . 

Pour l'instant, les canaris sont donc toujours à Liège Airport






Les cookies sont nécessaires pour assurer le bon fonctionnement de notre site. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies.

J'accepte