RTC

Construbus : des professionnels à la rencontre des sinistrés

 12 aout 2021 17:38   Liège


Face à l’ampleur des dégâts provoqués par les inondations, mais surtout face à l’ampleur des travaux qui s’annonce pour les sinistrés, certains d’entre eux sont un peu perdu et se pose énormément de questions. Pour les aider dans leurs démarches, l’Union Wallonne des Architectes, la Chambre de Construction de Liège et la Confédération de la Construction de Verviers ont mis sur pied le “construbus”. Ce bus sillonne les régions sinistrées avec à son bord une équipe multidisciplinaire qui répond au questionnement des personnes sinistrées dans le désarroi. 

À Liège, sur les quartiers d’Angleur et de Chênée on dénombre 6556 logements sinistrés suite aux inondations de la mi-juillet. Après avoir vidé leur maison, Les sinistrés sont actuellement en train d’essayer de réhabiliter leur logement. Ce qui peut s’avère être un véritable parcours du combattant aussi bien au niveau administratif, juridique, que technique. 

Aiguiller les sinistrés quant à la manière de procéder, c’est la raison d’être du “construbus”  mis sur pied par l’Union Wallone des Architecte, les confédérations de la construction des arrondissements de Liège et Verviers, ainsi que du barreau de Liège. Actuellement les questions des sinistrés sont nombreuses et variées.  

"Les gens se posent beaucoup de questions" déclarent Paul-Philippe Hick, directeur de la Chambre de la Construction de Liège. "Les questions concernent l'humidité dans les maisons, leur stabilité, le nettoyage... Il y a aussi des questions un peu plus administratives ou juridiques qui nous sont posées et cela concerne souvent les assurances."

La demande est grande, et l’équipe pluridisciplinaire présente à bord du bus offre rapidement des solutions, des conseils ou des contacts. 

"On se compte que chez la plupart des personnes, la planification d'un chantier représente une grande difficulté" explique Fabrizio Tengattini, président de l'Union Wallonne des Architectes. "Beaucoup ont du mal à voir les différentes étapes par lesquelles ils faut passer et dans quel ordre il faut faire les choses quand on réalise un chantier. Et c'est normal. Nous, nous sommes du métier, et cela nous apparaît beaucoup plus clairement. On est donc là pour aider les sinistrés à y voir plus clair."

Ce vendredi, le "construbus" terminera sa  tournée à Chênée rue de l’église. Par la suite, il se rendra dans les communes sinistrées sur demande des autorités de celles-ci afin de poursuivre son accompagnement.








Les cookies sont nécessaires pour assurer le bon fonctionnement de notre site. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies.

J'accepte