RTC

Le viaduc d'Huccorgne théâtre d'un vertigineux exercice de secours

SOFICO
 25 novembre 2021 12:30   Wanze


Cette semaine, le chantier de réhabilitation du viaduc de Huccorgne (E42/A15) a accueilli un exercice de secours du GRIMP (zone HEMECO), des pompiers spécialisés dans les interventions en milieux périlleux. Sur ce lieu de travail, les équipes oeuvrent parfois à 60 mètres de haut. Si un ouvrier se blesse, il faut donc pouvoir réagir rapidement et de manière adaptée, d’où l’importance d'effectuer des simulations d'interventions.

L'exercice organisé par la SOFICO (en charge du chantier) part d'un cas concret : l'accident d'un ouvrier dans un des caissons du viaduc. "Pour cette simulation, l'ouvrier à secourir se trouve à l'intérieur du tablier à 60 mètres de haut", précise le Sergent Leffert du GRIMP. "Lors de l'intervention, le chef de l'équipe de secours détermine un plan pour savoir comment appréhender chaque obstacle, tout en évacuant la victime en toute sécurité."

L'exercice en images

Sur le site, la difficulté est réelle car, dans ce cas, la victime se trouve à l'intérieur des parois en béton, sur un échafaudage et à 60 mètres de haut. L'évacuation de la personne blessée sur une civière demande la prise en considération de toutes une série de mesures de précautions. Après les premiers soins médicaux, la victime quitte l'échafaudage grâce à un dispositif de cordes. Une fois sur la structure extérieure, c'est grâce à une tyrolienne que l'opération se poursuit. Au sol, la prise en charge médicale continue via le SMUR ou du personnel en ambulance avant un départ vers un hôpital de la région. 

Avec ce type de simulation, la SOFICO tient à rappeler que la sécurité sur les chantiers reste une priorité, tant pour les usagers qui les traversent que pour les ouvriers qui y travaillent.

Stéphane Savaris










Les cookies sont nécessaires pour assurer le bon fonctionnement de notre site. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies.

J'accepte