RTC

Contrôleurs aériens : astreinte de 250 000 euros/heure

 27 avril 2019 09:09  

Actives sur le site de Liège Airport, la société LACHS et la compagnie Cargo Airlines,  ont obtenu vendredi un jugement en référé. Sous la menace d’une astreinte de 250 000 euros par heure, Skeyes doit assurer le service de contrôle aérien, dont elle a le monopole, jusqu’à lundi matin.

LACHS a ainsi pu assurer la nuit dernière le transport de 50 chevaux de compétition pour le concours international de Shangaï. Un deuxième départ de 50 autres chevaux est prévu dans la nuit de samedi à dimanche.

Depuis deux mois, l’espace aérien belge subit des perturbations et même des fermetures suite à des arrêts de travail des contrôleurs aériens.  Un manque récurrent d’effectifs serait la source de fortes tensions sociales au sein de Skeyes.  Ces perturbations du trafic aérien entraînent d’importants manques à gagner pour les compagnies de fret actives sur le site de Liège Airport. Elles mettent également à mal leur réputation auprès de leurs clients.

Vendredi LACHS et CAL ont annoncé leur intention d’introduire mardi prochain une action auprès du tribunal du travail pour obtenir une injonction enjoignant à Skeyes d’assurer la continuité du contrôle aérien. Mais la décision obtenue en référé vendredi soir leur a déjà permis d’assurer une activité normale durant le week-end selon David Alexis, directeur général de LACHS.

F. Bonivert






Les cookies sont nécessaires pour assurer le bon fonctionnement de notre site. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies.

J'accepte