RTC

Rachat de VOO par Orange : CA le 2 décembre

 22 novembre 2021 19:39  


Suite à un conseil d’entreprise extraordinaire avec Renaud Witmeur, CEO ad interim de Nethys, le Conseil d’administration de Nethys a décidé de rentrer en négociation exclusive avec un seul candidat pour le rachat de VOO : Orange Belgium.

Orange Belgium détendrait à la fin de cette opération 75% du capital (moins une action) de l'opérateur VOO, sur la base d'une valeur d'entreprise de 1,8 milliard d'euros pour 100% du capital.

Selon nos sources, le Conseil d'administration de Nethys se positionnera définitivement sur le candidat le 2 décembre et tiendra dans la foulée un Conseil d’Entreprise extraordinaire.
Un Conseil d’Administration d’Enodia se tiendra par la suite le 14 décembre afin de valider ou d’invalider la décision du Conseil d’administration de Nethys

Renaud Witmeur et le repreneur rencontreront chaque Conseil d’Entreprise individuellement.

Différents critères ont été établis quant au choix du candidat repreneur, que ça soit la stabilité et la création d’emploi, la prise en compte du personnel statutaire tant d’Enodia que de Brutélé, le maintien et le développement de l’activité des sous-traitants, le projet industriel, l’intérêt des actionnaires, le prix offert et la structure juridique mais aussi la protection d'Enodia qui deviendra actionnaire minoritaire de Nethys.

De son côté, Telenet a indiqué à l'agence Belga qu'elle "regrette cette décision car une acquisition par Telenet aurait pu apporter une valeur ajoutée tant pour le paysage concurrentiel global en Belgique, que pour les Régions wallonne et bruxelloise, ainsi que pour VOO en tant qu'entreprise". Telenet a aussi indiqué à l'agence Belga qu'elle "va évaluer la décision prise et examiner les options qui s'offrent à elle".

Comme le rappelle l'agence Belga, la procédure de vente de l'opérateur wallon a été enclenchée il y a un an et demi. Elle est menée par Nethys, la filiale de l'intercommunale liégeoise Enodia, avec l'aide de la banque d'affaires Rothschild.

Une liste restreinte des candidats au rachat de VOO a été arrêtée le 20 juillet. Y figuraient Orange Belgium, Telenet ainsi que des fonds d'investissements dont les noms n'ont pas été dévoilés.

Le 11 octobre, Nethys communiquait sa décision d'entamer des négociations avec un nombre limité de candidats  - Orange et Telenet - et affichait sa volonté de signer un contrat de cession d'une participation majoritaire avant fin décembre 2021.

Alors que Telenet a été évincée, Orange Belgium et Nethys doivent encore s'accorder sur le prix et le nombre de parts (50 % + 1 voix ou 75%) à acquérir par la filiale d'Orange France. Le choix devra ensuite être soumis aux autorités européennes de la concurrence, afin d'être validé.

Le dossier de la revente de VOO a été émaillée de soubresauts. En 2019, Nethys alors dirigée par Stéphane Moreau, avait cédé l'opérateur au fonds américain Providence pour 1,2 milliards d'euros avant que l'opération soit annulée à la suite de divers recours judiciaires.
En novembre 2020, le CEO de Nethys Renaud Witmeur déclarait : "En dessous de 1,4 milliard, la vente de VOO serait un échec".

(Olivier G / Agence Belga)










Les cookies sont nécessaires pour assurer le bon fonctionnement de notre site. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies.

J'accepte