RTC

L'ULiège relance les tests salivaires auprès des étudiants et du personnel en présentiel

Photo d'illustration - Archive
 09 fevrier 2021 09:00  


L'université de Liège a relancé lundi les tests salivaires à destination des étudiants et du personnel dont la présence est requise sur ses différents sites. Il ne s'agit pas d'inviter l'ensemble de la communauté à se déplacer pour obtenir un kit d'auto-prélèvement, précise-t-elle.

Ayant retrouvé une capacité de testing à la suite de l'interruption des tests salivaires auprès du personnel des maisons de repos en Wallonie, où la vaccination a désormais pris le relais, l'université de Liège a relancé lundi les tests salivaires à destination des étudiants et du personnel.

Mais contrairement à la campagne menée à la rentrée académique 2020, seules les personnes dont la présence est requise sur les différents sites de l'université sont invitées à se procurer le kit d'auto-prélèvement. Cela concerne donc les étudiants qui suivent des cours de travaux pratiques et en laboratoire, les professeurs assurant ces cours ainsi que des membres du personnel administratif. Soit un nombre très limité, selon le porte-parole de l'ULiège.

Celui-ci insiste sur le fait qu'il ne s'agit pas d'une invitation à se déplacer uniquement pour se procurer le test. Les personnes dont la présence est requise peuvent se présenter aux points d'enlèvement prévus sur les sites à Liège (centre-ville et Sart Tilman), Gembloux et Arlon.

Le procédé est le même, à savoir un kit d'auto-prélèvement de salive que l'ULiège a développé au cours de la première vague de la pandémie de Covid-19. "Le prélèvement de salive est à réaliser à jeun et à apporter le jour-même à l'endroit où le kit a été retiré. Il est ensuite envoyé à notre laboratoire Covid où il est soumis à la même technique d'analyse que pour un test nasopharyngé. La seule différence réside dans le fait que le liquide d'inactivation est déjà présent dans le tube", précise-t-on à l'ULiège.

Comme à l'automne, la participation est gratuite, hebdomadaire, sur base volontaire et anonyme. Le résultat est consultable en ligne grâce à un code-barres et pourra être disponible dans un délai de moins de 24 heures. "Il s'agit d'offrir un outil permettant de se tester et, si le test devait se révéler positif, de prendre les dispositions qui s'imposent et donc de ne pas se présenter dès le lendemain", souligne-t-on à l'ULiège. "Pour le retour des étudiants, qui dépend des décisions du gouvernement et qui se fera sans doute de façon graduelle, l'outil perdurera car il est adapté pour être utilisé à plus grande échelle".

L'ULiège ajoute que des pourparlers sont en cours en vue d'une utilisation des tests salivaires auprès des enseignants et personnel des écoles.

 

Source : Belga










Les cookies sont nécessaires pour assurer le bon fonctionnement de notre site. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies.

J'accepte