RTC

Geer échange 2 poules contre bons soins

 02 avril 2021 14:55   Berloz Geer


Des poules pour alléger les conteneurs organiques, c’est une réalité. La commune de Geer lance pour la première fois l’opération « 2 poules contre bons soins » pour ses habitants disposant d’un jardin. L’initiative revient à une conseillère de la majorité qui a mené l’expérience chez elle.

Depuis un peu plus d’un an en effet, Sarah François a pris l’habitude de conserver ses épluchures de pommes de terre. Ces déchets organiques ne finissent plus dans le conteneur vert, mais dans l’enclos des poules de son jardin.

« Les épluchures, elles adorent. On se débarrasse de tout ce qui pourrait venir alourdir la poubelle des organiques, et en plus elles nous offrent de beaux œufs en récompense », avance la conseillère communale de la majorité à Geer.

Et pendant que les poubelles nourrissent en partie les poules du jardin, ces dernières le rendent bien. Elles pondent régulièrement tout en agrémentant le jardin d’un peu de vie. Le fils de Sarah François les adore.

 

« Cette situation pourrait très bien convenir à d’autres habitants de la commune qui disposent d’un jardin », constate-t-elle. « J’en ai parlé au conseil communal et l’idée a tout de suite plu. Il a donc été décidé d’offrir 2 poules gratuitement en échange de bons soins », explique Sarah François. « Il faut disposer d’un jardin et d’un poulailler avec un enclos clôturé pour éviter l’intrusion des renards. Il faut bien évidemment veiller à ce qu’elles aient à boire et à manger ».

 

Il ne faut donc pas les nourrir exclusivement de déchets de cuisine et leur consacrer à chacune entre 6 et 10 mètres carrés minimum du jardin.

 

Les poules proviendront d’un éleveur de volaille local de Berloz. Ce dernier a déjà par ailleurs accompagné d’autres communes dans le même projet en proposant des races de pures pondeuses. « Ce sont des poules rousses ou noires, les personnes auront le choix », explique Didier Berode des volailles de Berloz. « Elles ne deviennent pas trop grosses et pourront pondre pendant au moins deux ans.

Pour les Geerois qui se laisseraient tenter par l’aventure, il faut faire parvenir sa candidature à l’administration communale jusqu’au 12 avril prochain. Un budget de 1400 euros est ainsi consacré à cette opération. 70 ménages pourront ainsi en profiter.

 

Sophie Driesen

 

https://www.geer.be/news/d83ddc14-les-poules-geeroises

https://www.volaillesdeberloz.be/

 








Les cookies sont nécessaires pour assurer le bon fonctionnement de notre site. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies.

J'accepte