RTC

Harcèlement de rue : comment réagir ?

 08 mars 2021 16:43   Liège


Le harcèlement de rue est un phénomène fréquent. Il se caractérise par des propos sexistes, de l'insistance, de l'arrogance, des insultes ou encore des menaces. Le harcèlement se distingue de la drague et des échanges du quotidien par le malaise de la victime mais aussi l'absence de son consentement. Ces actes sont punis par la loi et les harceleurs risquent une peine de prison et une amende qui s'élève entre 50€ et 1000€. D'autres méthodes de répression sont aussi mises en place comme celles de l'ASBL Praxis qui aide les auteur.e.s de violences conjugales et intrafamiliales.

"Les auteurs peuvent suivre trois séances qui leur permettent de prendre conscience de leurs actes, de leurs gestes et de se remettre en question. Si ces séances sont positives, le parquet peut accepter que ce soit la peine définie", nous explique la commissaire Pascaline Lambert. 

Sarah Debouny, cheffe de Projets du Plan de prévention des insécurités urbaines et de Cohésion sociale de la Ville de Liège, rappelle également quelques gestes que les victimes peuvent adopter en cas de harcèlement:    "Avant tout, si on se sent en danger, je pense qu'il faut appeler la police. Il faut appeler le 101 et ne pas hésiter à montrer qu'on a peur par rapport aux autres personnes et interpeller des autres personnes dans la rue. Si on se sent suivi on peut entrer dans des commerces, dans des cafés etc." Les témoins de ces situations sont aussi invités à agir en appelant la police ou en interpellant l'auteur du harcèlement. 

La police de Liège encourage les citoyens à porter plainte et à dénoncer ces actes pour pouvoir les prévenir et les comprendre au mieux. 








Les cookies sont nécessaires pour assurer le bon fonctionnement de notre site. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies.

J'accepte